Comprendre le chien qui aboie

Votre chien jappe et vous êtes à court de solutions pour qu’il arrête?

3879800022_ac732ac6a4_oIl faut d’abord savoir que l’aboiement est un comportement normal qui fait partie des différentes façons dont communique le chien. Cela devient toutefois un problème lorsque les aboiements nuisent au calme du voisinage.

Les causes de l’aboiement

Un chien ne jappe jamais pour rien. Parmi les raisons qui reviennent le plus souvent, on retrouve la peur, l’excitation, la frustration, l’ennui et le besoin d’attention. Certains chiens peuvent aussi aboyer parce qu’ils ont été renforcés inconsciemment par leur propriétaire ou parce qu’ils souffrent d’anxiété de séparation ou d’une autre pathologie.

Comment traiter l’aboiement?

Il n’y a pas de remède miracle pour venir à bout des aboiements. Dans tous les cas, il faut d’abord identifier ce qui pousse le chien à japper et, ensuite, mettre en place un protocole basé sur des méthodes douces et positives. Il est inutile de crier « non », de hurler ou de punir; cela n’apprendra rien à votre animal et risque fort de faire augmenter son stress.

Il existe une multitude de méthodes pour gérer les aboiements. Il suffit de choisir la bonne et d’être constant dans ce que vous faites. Vous pouvez :

• Récompenser votre animal lorsqu’il est calme dans une situation où il pourrait japper.

• Lui demander de venir vous voir avant même qu’il aboie après les passants dans la rue et lui donner une récompense.

• L’occuper avec un Kong bien bourré de nourriture ou une autre activité intéressante lorsqu’il est seul dans le jardin.

• Lui apprendre à se taire et japper sur commande.

Pour les chiens qui souffrent d’anxiété de séparation ou d’une autre pathologie, consultez votre vétérinaire ou un éducateur canin pour un programme de désensibilisation efficace.

Mais encore…

Avant d’entreprendre tout exercice, il faut s’assurer que les besoins quotidiens de votre ami canin soient satisfaits. Plusieurs chiens n’ont droit qu’à une seule promenade par jour ce qui est nettement insuffisant. Le reste du temps, ils s’ennuient ce qui peut engendrer tout de sorte de comportements indésirables. Au quotidien, les chiens ont besoin d’activités locomotrices, intellectuelles, alimentaires, masticatoires et de jeux. Cela ne règle pas tous les problèmes d’aboiement, mais c’est la base de tous les protocoles de traitement.

Pour ce qui est des colliers anti-aboiements, je ne les recommande pas.

Michel Lacasse, éducateur canin

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *