Une somme de 1, 3 M $ pour le développement de l’offre sportive à Pincourt

Le maire de Pincourt, Yvan Cardinal, était fier d’annoncer un partenariat fédéral-provincial-municipal pour la reconstruction du chalet de la piscine du Parc olympique et la rénovation du bassin de compétition. Photo Stéphane Fortier

Le chalet de la piscine extérieure, datant de 1970, et le parc olympique de Pincourt auront droit à une cure de jeunesse puisque le député de Vaudreuil-Soulanges au fédéral, Peter Shiefke, la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, au provincial et le maire de Pincourt Yvan Cardinal, au municipal, ont annoncé une aide financière totale de 1, 3 M $.

Chacun des paliers investira donc 430 000 $ pour la reconstruction du chalet de la piscine du Parc olympique et la rénovation du bassin de compétition de la Ville de Pincourt. Aux dires des trois élus, une fois complétés, ces travaux favoriseront l’essor sportif de la ville en encourageant les résidents à être actifs.

Le député Peter Shiefke, lors de la conférence de presse annonçant cet investissement, a rappelé combien investir dans les infrastructures récréatives est essentiel pour favoriser le bien-être individuel, la vitalité des communautés et la croissance économique. « Le projet d’amélioration de la piscine de Pincourt  permettra d’offrir aux familles une installation sportive moderne et sécuritaire où ils pourront rester en forme tout en s’amusant », a-t-il mentionné.

De son côté, la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, a mentionné qu’en soutenant des projets de rénovation comme celui-ci démontre une volonté de mettre à la disposition de la population des installations accessibles et sécuritaires et d’offrir un soutien aux municipalités pour assurer la pérennité et la qualité de leurs infrastructures. « Ce projet réalisé à Pincourt permettra à la population de la circonscription de Vaudreuil de pratiquer régulièrement des sports et des activités physiques, ce qui l’incitera à adopter un mode de vie physiquement actif. »

Le maire de Pincourt, quant à lui, a promis que ce projet en sera un novateur, pas seulement un chalet traditionnel, mais toujours, cependant, dans le respect de l’environnement. « Il s’agit d’un investissement d’envergure pour nous et il (le chalet) ne servira pas qu’au cours de la saison estivale seulement.  Souvenons-nous que la piscine a été construite lors d’une corvée de nettoyage du Club Aquatique de Pincourt, il y a de cela 47 ans. Grâce à la contribution des gouvernements fédéral et provincial, la reconstruction du chalet et du bassin du Parc olympique amènera une bonification des activités offertes par la Ville et le Club Aquatique », a indiqué le maire de Pincourt.

Rappelons que cette aide financière provient du Fonds des petites collectivités, lequel est un programme conjoint fédéral-provincial, coordonné par Infrastructure Canada, en partenariat avec les provinces et territoires.  Ce programme vise à offrir aux municipalités canadiennes de moins de 100 000 habitants un soutien financier pour qu’elles puissent, notamment, se doter d’infrastructures qui contribuent, entre autres, à leur essor culturel, sportif, récréatif et touristique ou à la protection des biens publics.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *