Un procès en 2019 pour un double meurtre commis en 2016 à Vaudreuil-Dorion

Mélanie Binette et Richard Hunt sont bien connus du milieu judiciaire. (Photo: SQ)

Accusés de deux meurtres au 1er degré et d’une tentative de meurtre, Richard Hunt et Mélanie Binette subiront leur procès conjointement. Celui-ci se déroulera en 2019.

Accusés des meurtres de Joseph Fluet, 45 ans, et Steven Lamarsh, 38 ans, deux motards criminels associés à l’organisation Rock Machine, à Vaudreuil-Dorion le 1er décembre 2016 sur un terrain situé sur la montée Alstonvale.

« Le procès est fixé du 11 mars au 26 avril 2019 » explique la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Hélène Langis.

Questionnée à savoir si le temps qui s’est écoulé entre le dépôt des accusations et le début du procès pouvait laisser présager que la défense pourrait invoquer l’arrêt Jordan, Me Langis répond dans la négativité.

Récapitulatif

Le jeudi 1er décembre 2016, vers 13 h, les corps de deux hommes criblés de balles sont retrouvés à Vaudreuil-Dorion. L’identification de la première victime se fait rapidement. Il s’agit de Joseph Fluet, 45 ans, un membre en règle des Rock Machine. Plus tard, les policiers sont parvenus à identifier l’autre victime comme étant Steven Lamarsh, 38 ans, également membre en règle des Rock Machine. Celui-ci oeuvrait dans la criminalité dans l’Ouest canadien.

Le duo de présumés meurtriers aurait également fait une autre victime. Ils auraient tenté de causer sa mort d’une jeune femme en utilisant une arme à feu.

La tenue de l’enquête préliminaire du résident de Les Cèdres et de la résidente de Coteau-du-Lac s’est déroulée les 15, 16 et 18 mai 2018 au palais de justice de Valleyfield. Puisqu’il est question de meurtre, l’affaire est de juridiction exclusive de la Cour supérieure. Richard Hunt a confié sa défense à Me Robert Doré. Pour sa part, Mélanie Binette a retenu les services de Me Jean-Pierre Sharpe.

Antécédents

Richard Hunt et Mélanie Binette sont bien connus des policiers. Dans le passé, ils ont été arrêtés et reconnus coupables en lien avec le trafic de stupéfiants dans deux prisons, soit Bordeaux et Sorel. Dans le cadre des présentes accusations, Richard Hunt et Mélanie Binette venaient d’être libérés pour des sentences respectives de 21 et 24 mois d’incarcération pour leur rôle au sein d’un réseau de trafic de drogue qui visait à approvisionner des détenus.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *