Un présumé meurtrier maintenant accusé de voie de fait sur le juge

Deux nouvelles accusations ont été déposées envers le présumé meurtrier de Serge Schinck, Jonathan Lessard, le mercredi 21 novembre au palais de justice.

Lors de l’enquête préliminaire, qui s’est déroulée le 26 juin dernier, Jonathan Lessard a craché en direction du juge Marc Labrie en plus de s’en prendre verbalement aux gens réunis dans la salle pour assister au déroulement de la procédure. Par conséquent, il vient d’être formellement accusé de voie de fait et d’intimidation d’une personne associée au système judiciaire. Malgré le déroulement des faits reprochés et des circonstances entourant la preuve de ces faits, Jonathan Lessard n’a pas enregistré de plaidoyer de culpabilité.

Jonathan Lessard a profité de sa comparution du mercredi 21 novembre pour aviser le tribunal qu’il comptait confier sa défense à Me Constantin Kyriakidis, un criminaliste associé au bureau de l’Aide juridique de Salaberry-de-Valleyfield. Ce dernier a toutefois demandé de pouvoir étudier le dossier avant de faire connaitre sa position.

Malgré tout, la juge a insisté pour faire avancer le déroulement des procédures judiciaires. Par conséquent, il a été possible d’apprendre que le procès, qui se tiendra devant jury, commencera au plus tard le lundi 4 novembre 2019 et se déroulera approximativement pendant quatre semaines.

La procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Marianne Tremblay, a avisé la Cour que la poursuite compte faire entendre un total de 25 témoins lors du procès.

Les dossiers de Jonathan Lessard seront de retour au palais de justice de Valleyfield le jeudi 6 décembre pour confirmer si Me Kyriakidis accepte le mandat de défendre le présumé meurtrier.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *