Un autre boisé en péril dans Vaudreuil-Soulanges ?

Le 28 mai prochain, des résidents de L’Ile-Perrot ont l’intention de manifester, à l’hôtel de ville, leur désaccord sur un projet domiciliaire qui sera situé dans le dernier boisé existant sur le territoire.

Le boisé en question est le terrain vacant derrière Lilo (zone H-56). Photothèque

De fait, on parle d’une soirée de consultation publique sur le développement résidentiel du terrain vacant derrière Lilo (zone H-56). Les promoteurs seront présents pour exposer leur projet aux citoyens du secteur qui ont été invités par la Ville.

Actuellement, une pétition, initié par un Perrotois, Daniel Gariépy, circule à l’Ile-Perrot afin d’indiquer au maire Pierre Séguin et au conseil municipal que des citoyens sont en désaccord avec, un projet de construction de 90 maisons qui, selon eux, a été mené de façon hypocrite par l’ancien maire Marc Roy et que le maire actuel place les citoyens devant le fait accompli, et ce, pour éviter tout problème.

Selon les contestataires, pour le maire Pierre Séguin, il n’est pas nécessaire de conserver le dernier boisé du territoire. Selon eux, une menace de poursuite par le promoteur de 3 M$ est le prix pour se tasser et laisser tomber les citoyens. Toujours selon les contestataires, le maire est dans l’erreur s’il croit que construire des maisons dans une zone rocheuse à coups de marteau piqueur et à la dynamite ne pose pas de problèmes aux maisons existantes. Selon eux, construire 90 maisons bien tassées dans un district aux rues trop étroites et sans trottoirs est un non-sens.

Selon un citoyen de la rue du Boisé, Laurentiu Marinescu, maintient que les citoyens, particulièrement ceux qui résident dans ce secteur, n’ont pas été prévenus de ce projet. « Il était prévu qu’aucune construction ne serait construite sur ce terrain. « Imaginez construire près d’une centaine de maisons avec une seule rue, ce serait épouvantable sur la circulation », pense Laurentiu Marinescu.

La rencontre de consultation se tiendra le lundi 28 mai à 19 h, à la salle Florian-Bleau de l’Hôtel de Ville.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *