Sébastian Parléa échoue dans sa tentative d’être remis en liberté

(Phototheque)

Détenu depuis le 28 mars dernier, Sébastian Parléa a vu le juge Bertrand St-Arnaud rejeter la requête de révision de l’accusé qui souhaitait être remis en liberté pour la suite des procédures judiciaires, le mercredi 7 novembre au palais de justice de Valleyfield.

Malgré la gravité de la situation, Sébastian Parléa qui est accusé de contacts sexuels, d’agressions sexuelles, de production de pornographie juvénile, de possession de pornographie juvénile, d’avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite à des mineurs et de bris d’engagement a fait son entrée dans le box des accusés avec le sourire aux lèvres. D’ailleurs, à plusieurs occasions, il a échangé des regards avec les membres de sa famille qui étaient présents pour le soutenir.

Le juge Bertrand St-Arnaud a un résumé des faits détaillés pendant la lecture de sa décision qui a duré approximativement 45 minutes. Étrangement, le juge s’est adressé à l’accusé en français alors que ce dernier a demandé que les procédures se déroulent en anglais. Toutefois, Sébastian Parléa a avisé le tribunal qu’il comprenait le français sans problème.

« Après avoir analysé l’ensemble du dossier, j’estime que la défense n’a pas démontré de façon convaincante que la décision doit être revue. Par conséquent, vous resterez détenu », explique le juge St-Arnaud afin d’expliquer sa décision.

Celui qui se décrit sur son site internet comme un éducateur spécialisé auprès d’enfants de 3 à 12 ans et qui offrait des services à des familles dont les jeunes souffraient de différents problèmes d’adaptation ou de difficultés psychosociales a confié sa défense à Me Steven Slimovitch. Me Marianne Tremblay est en poursuite.

Une interdiction de publication empêche désormais de donner les détails de la cause. L’ancien résident de Rivière-Beaudette sera ramené devant le tribunal le lundi 10 décembre pour la suite des procédures.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *