« On a évité un désastre » – le maire de Saint-Polycarpe Jean-Yves Poirier

Si le train avait déraillé un kilomètre et demi plus loin, des habitations auraient pu être touchées. Photo google satellite

Si le train avait déraillé un kilomètre et demi plus loin, on se serait retrouvé dans le secteur du chemine Beaujeu où l’on retrouve 25 maisons.

« On est chanceux dans notre malheur que cela ne soit pas arrivé plus loin et s’il y avait eu des fuites de propane c’aurait été un désastre », indique le maire de Saint-Polycarpe Jean-Yves Poirier. Ce dernier est allé constater l’étendue des dégâts sur les lieux avec le vice-président du Canadien  Pacifique pour l’Est du Canada. « Ils ont les choses bien en main. On ignore encore combien tout reviendra à la normale, mais ce qui a primé avant tout, c’est la qualité des interventions des services de sécurité incendie de notre municipalité, mais aussi ceux de Saint-Clet et Rivière-Beaudette.

Ce déraillement perturbe la petite vie tranquille de Saint-Polycarpe, mais elle vient déranger toute la circulation ferroviaire de cette ligne d’un océan à l’autre.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *