Le resto du Quai renaîtra-t-il un jour à Pointe-Fortune ?

Le Resto du Quai à Pointe-Fortune a dû être démoli à cause des dommages causés par les inondations du printemps 2017. Photothèque

Récemment, on procédait, à Pointe-Fortune, à la démolition du Resto du Quai, devenu, au fil de ses 60 années d’existence, une véritable institution.

Ce sont les inondations du printemps 2017 qui auront eu raison de la maison des propriétaires située derrière le resto, ce dernier, bien qu’ayant été moins touché par les eaux, a également dû passer à la guillotine. De fait, la maison était située dans la zone 0-20 ans, donc plus susceptible d’être inondée. Le restaurant, quant à lui, était situé dans la zone 0-100 ans.  Line Vallée et son conjoint perdaient ainsi leur gagne-pain.  « Cela fait 20 ans que je suis propriétaire. Comme la maison était démolie à plus de 50 %, comme le restaurant, d’ailleurs, il fallait la démolir, mais on s’est fait à l’idée », explique Line Vallée.

Cette dernière aurait voulu reconstruire le restaurant. La Municipalité a dit oui pour la reconstruction,  mais pas au même endroit.  « Il aurait fallu le déménager, mais on a dit non. Le Ministère aurait pourtant permis que l’on reconstruise à la même place », affirme-t-elle.

« J’ai demandé à la Municipalité d’avoir une cantine mobile stable (genre roulotte) pouvant être déplacée afin de pouvoir l’enlever au cours de la saison hivernale, mais elle exigeait un moteur.  Elle a même accepté qu’un food truck s’installe là où se trouve le traversier. Je suis là depuis 20 ans et on ne me protège même pas », déplore-t-elle.

En attendant, le couple fait reconstruire une résidence au même endroit. « On a décidé de se donner au moins un toit sur la tête », indique Line Vallée laquelle, qui demeure chez une ancienne cliente, le temps que la maison soit terminée.

Et l’indemnisation? « Pour la maison, nous avons eu droit à 120 000 $. Pour le resto, ce n’est pas clair encore. J’ai un an pour repartir en affaire autrement, je n’aurai pas l’indemnisation pour l’équipement perdu », nous dit une Line Vallée qui commence à manquer d’énergie.

Ce qui est permis et ce qui ne l’est pas

Le directeur général de la Municipalité de Pointe-Fortune, Jean-Charles Filion a accepté d’expliquer en quoi consistent les règles qui s’appliquent dans le cas présent. « D’abord, je tiens à préciser que nous ferons tout notre possible pour accommoder madame Vallée, mais il y a une réglementation à respecter.  Le règlement ne permet pas d‘avoir une cantine mobile, food truck ou une roulotte à patates sur notre territoire.

Il y a eu confusion, au début, à cause de l’interprétation du règlement et c’est la raison pour laquelle, nous avions donné notre aval pour la présence d’un food truck aux abords du quai, food truck qui a d’ailleurs quitté après une journée. Dans le même esprit et dans la même journée, nous avions autorisé la roulotte de madame Vallée. Après vérification  avec notre aviseur légal, il a bel et bien été établi que la présence de ce genre de commerces était illégale, ici. Ceci étant dit, si madame Vallée établit son commerce à même sa résidence principale, elle a le droit en respectant la réglementation du code du bâtiment », de préciser Jean-Charles Filion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ