Le conseiller municipal Jean-Pierre Daoust accusé de voie de fait armé

Jean-Pierre Daoust est formellement accusé de voie de fait armé. (Photo : Steve Sauvé)

Le conseiller municipal du district 5 à Saint-Zotique, Jean-Pierre Daoust a été formellement accusé de voie de fait armé, le vendredi 23 novembre, au palais de justice de Valleyfield.

Les faits reprochés à celui qui a fait son entrée comme membre du conseil municipal à Saint-Zotique lors de l’élection de 2017 sont particuliers. Lors d’une séance du caucus, qui s’est déroulée en septembre dernier, Jean-Pierre Daoust a eu une discussion houleuse avec un autre conseiller municipal soit, Pierre Chiasson.

Dans ce qui pourrait être considéré comme un excès de colère, Jean-Pierre Daoust aurait lancé un pichet d’eau sur son collègue. Il doit donc répondre d’une accusation de voie de fait armé.

Lors de la comparution, le juge Stephane Godri a maintenu l’ordonnance d’interdiction de contact entre l’accusé et la victime, mais le magistrat a spécifié un point important. « Il vous est formellement interdit de vous trouver en présence de la présumée victime sauf pour vos fonctions de conseiller municipal », indique le juge Godri à l’endroit de Jean-Pierre Daoust.

L’accusé a confié sa défense à Me Guy Lalonde. Toutefois, ce dernier était représenté par Me Alexandre Dubé pour la comparution.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *