L’artiste Claude Thivierge signe une série de trois pièces de monnaie

Un artiste de Rivière-Beaudette a réalisé une série de trois pièces à tirage limité pour la Monnaie royale canadienne.

Claude Thivierge

Claude Thivierge, résident de Rivière-Beaudette, vit de son talent d’illustrateur. À son compte depuis une quinzaine d’années, il a roulé sa bosse à titre de directeur artistique dans différentes boîtes montréalaises à sa sortie de l’université. Ses études en design graphique l’ont amené à participer à de nombreux projets de natures variées : illustrations pour le Dictionnaire visuel, livres jeunesse, caricatures, publicités, etc.

Au fil des années, il s’est toutefois forgé une réputation dans son domaine de prédilection : la peinture animalière. Cette passion l’a mené à travailler avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec et le Musée canadien de la nature, entre autres. Graduellement, il est devenu une référence dans ce domaine.

C’est d’ailleurs cette réputation qui a attiré l’attention de la Monnaie royale canadienne, l’an dernier.

Un concept inspirant

En effet, au printemps 2017, Claude Thivierge a été approché par la Monnaie royale canadienne. Elle lançait un appel d’offres pour une toute nouvelle série de pièces inédites faisant honneur à trois emblèmes de la nature canadienne, avec une fusion de réalisme et d’abstraction géométrique.

L’artiste a été fortement inspiré par la prémisse de création. « Le concept proposé par la Monnaie royale canadienne, de mixer le réalisme et le polygone, m’allumait beaucoup. Je l’ai exploité à ma façon. J’ai fait en sorte que l’animal, dans sa forme géométrique, se brise et se transforme en l’animal réel. J’ai d’abord soumis le dessin du loup, qui a été accepté. J’ai ensuite fait l’orque et le harfang des neiges », explique le talentueux beaudettois.

Des pièces uniques

Ces pièces visent tout particulièrement un public de collectionneurs avertis. Elles seront disponibles une à la fois dans les prochaines semaines, en commençant par celle du loup.

« La superposition des couleurs éclatantes et du relief gravé donne vie au décor, riche de détails texturés qui ajoutent une touche de réalisme au motif. La surface argentée de la pièce transparaît sur le pelage des deux loups, gravés avec les multiples formes caractéristiques de la faible polygonisation. Malgré les traits nets et les rebords pointus, chaque forme est soigneusement disposée pour évoquer les courbes naturelles de la silhouette familière du loup gris, et les différents types de finis imitent les effets d’ombre et de lumière », peut-on lire sur le site de la Monnaie royale, qui explique du même coup que 6000 exemplaires de chaque pièce seront réalisés.

« J’ai également eu la chance, durant ma carrière, de réaliser des séries de timbres. Le monde des collectionneurs est vraiment spécial. C’est particulier de penser que des amateurs conservent mes œuvres au sein d’une collection. Ça me rend fier de penser qu’à ma façon, je laisse une marque dans l’histoire canadienne », exprime-t-il.

L’artiste de Rivière-Beaudette était ravi de partager sur sa page Facebook le 6 mars que les pièces étaient enfin dévoilées. Toutefois, il n’a pas eu la chance de les voir en personne. « On dit souvent qu’une photo ne rend pas justice à une œuvre; qu’elle est toujours plus belle en vrai. Je suis content parce que déjà, je trouve qu’en photo, les pièces rendent justice à mes œuvres. Les couleurs sont belles. J’ai très hâte de les voir », dit-il.

Autres projets

Le sympathique artiste est toujours occupé, et l’année 2018 ne fera pas exception pour lui.

Jusqu’au 31 mai, le tout nouveau musée Animalium du Mont-Tremblant propose dans sa galerie d’art une exposition des œuvres de Claude Thivierge. Ce musée propose aux visiteurs une incursion dans le monde animal avec plus de 250 spécimens en exposition. Une belle activité à faire en famille.

De plus, l’artiste de Rivière-Beaudette agira à titre de président d’honneur pour le Festival des arts de Valleyfield, les 4 et 5 août prochain.

Pour découvrir le talent de Claude Thivierge et en apprendre davantage sur son parcours, visitez le www.claudethivierge.com.

 

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *