La résolution la plus populaire, la perte de poids

Plusieurs nouveaux visages franchiront les portes du Club de boxe Lafrenière dans les prochaines semaines. (Photothèque)

À chaque début d’année, c’est le temps des résolutions. Peu de gens y échappent. Que ce soit en lien avec le travail ou la vie personnelle, chacun souhaite améliorer son sort. Une résolution revient continuellement. La forme physique et la perte de poids.

Le boxeur Francis Lafrenière sait très bien qu’il est sur le point de voir de nouveaux visages à son club de boxe, qui est situé au 655 route 201, à Saint-Clet. C’est inévitable, à chaque début d’année, le boxeur professionnel accueille des gens qui franchissent la porte de son gymnase après avoir pris la résolution de reprendre la forme.

« Habituellement, c’est vers le 15 janvier, confirme Francis Lafrenière. Ils sont souvent très motivés. C’est important de bien les accueillir afin de mettre le plus de chance de leur côté pour réussir. Cependant, les gens doivent être réalistes. Même s’ils souhaitent avoir des résultats rapidement, ils doivent se donner un délai raisonnable.

Pour maximiser les chances de réussite, Francis Lafrenière a développé des cours de groupe. « Les gens restent plus motivés, dit-il. Il y a des amitiés qui se forment et cela a pour effet que les gens viennent s’entraîner avec des amis. C’est plus motivant. L’important c’est que le faire en s’amusant. »

Régulièrement, Francis Lafrenière se fait un devoir de superviser les cours de boxe en groupe à son club de boxe. (Photothèque)

Conscient que la perte de poids est un des objectifs lors de la remise en forme, Francis Lafrenière assure qu’il n’est pas un fanatique des diètes miracles. « L’important c’est de faire les bons choix alimentaires et de bouger. Pour obtenir une perte de poids, il faut minimalement que la personne s’entraîne trois fois par semaine. Il est évident qu’une personne qui fait de la boxe trois fois par semaine brûlera plus de calories qu’à faire trois sessions de poids et haltères. »

Le succès de l’entrainement et de la perte de poids dépend de l’intensité de la personne et de son alimentation. Il n’y a pas de diète miracle. C’est de bouger trois fois par semaine et de bien s’alimenter.

Malgré tout son bon vouloir, Francis Lafrenière avoue que plusieurs nouveaux clients abandonneront la résolution qu’ils s’étaient fixée. « J’estime que de 10 à 15 % des gens restent. C’est ainsi chaque année. Les gens souhaitent obtenir des résultats rapidement. Il faut comprendre que le corps humain à une mémoire. Si une personne pèse 200 livres depuis deux ans, son corps a enregistré ce poids. Il sera possible pour cette personne de maigrir, mais pour que son corps enregistre son nouveau poids, la personne doit parvenir à le maintenir pendant un certain temps. J’ai été témoin de belle réussite. J’ai vu des clientes qui ont perdu 100 livres. C’est fabuleux.»

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ