Korey Foomani de retour devant le juge

Korey Foomani fait face à de sérieuses accusations.

La cause de Korey Foomani était de retour au palais de justice de Valleyfield le vendredi 2 novembre. La poursuite a profité de l’occasion pour indiquer qu’elle était en attente d’une analyse de la preuve qui a été saisie.

L’homme de 46 ans fait face à une multitude de chefs d’accusation de contacts sexuels. Selon la preuve, il aurait fait trois victimes. Les faits reprochés à l’homme qui a été arrêté en juin dernier, mais qui a retrouvé sa liberté en déposant une caution de 5000 $ se seraient déroulés entre le 1er janvier 2015 et le 29 mai 2018 à L’Île-Perrot.

Dans l’acte d’accusation, il est possible d’apprendre que l’homme qui est sans antécédent judiciaire aurait séquestré pendant la même période une présumée victime âgée de moins de 16 ans.

Défendu par un autre avocat, qui d’ailleurs lui a permis de retrouver sa liberté le temps de la procédure judiciaire, Korey Foomani a indiqué à la Cour lors de sa comparution du 4 septembre dernier, qu’il confiait désormais sa défense à Me Jean Dury.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales est pour sa part représenté par Me Kim Émond. Les dossiers de Korey Foomani seront de retour devant la Cour le vendredi 14 décembre à 9 h 15 au palais de justice de Valleyfield.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *