Des vandales saccagent un parc

Le tableau servant de planche à dessins pour les enfants est désormais inutilisable. (Photo: Facebook)

La mairesse de Très-Saint-Rédempteur, Julie Lemieux, déplore que des vandales soient visiblement à l’œuvre dans le seul parc de sa municipalité.

Un investissement de 50 000 $ a été réalisé par l’administration municipale de Très-Saint-Rédempteur afin de procéder à l’installation de modules de jeu dans le parc Cavaleri, situé à l’angle de la rue des Orioles et du Chemin des Pommiers-Fleuris. Cependant, malgré la mise à niveau, qui réjouit les familles de la municipalité, des vandales ont pris d’assaut les installations et même un panneau qui sert à indiquer le parc.

La mairesse de la petite municipalité qui compte moins de 1000 habitants souligne que les modules de jeu ont été installés le mois dernier. « Nous n’avons même pas encore émis le chèque pour payer la facture, indique Mme Lemieux. C’est frustrant. Un module a été abimé. Un tableau qui permettait aux enfants de faire des dessins est détruit. Il y a eu des graffitis qui ont été faits. Un panneau servant à mettre les annonces de la municipalité a été forcé et le panneau d’indication du parc a été arraché. »

La mairesse de Très-Saint-Rédempteur, Julie Lemieux, déplore que les installations du parc Cavaleri ont été la cible de vandales

Julie Lemieux s’explique mal le fait que les gens ne tiennent pas en considération la gravité de la situation. « Nous avons travaillé fort pour faire le parc, dit la mairesse. 50 000 $ c’est une somme considérable pour nous. Notre budget d’exploitation annuel est d’environ un million de dollars. Pour faire le parc, nous avions réussi à avoir l’aide de la députée de Soulanges. »

Mme Lemieux atteste que l’installation de caméras de surveillance pourrait faire une différence, mais, que ce n’est pas simple de procéder ainsi. « Il faudrait être capable d’identifier les vandales, laisse savoir la première magistrate. C’est surement un groupe de jeunes qui a fait cela. J’ai demandé à la Sûreté du Québec de faire plus de rondes, mais les agents n’ont pas que cela à faire et c’est comprenable. »

Julie Lemieux confirme que des parents sont inquiets par la situation. « C’est dangereux. Un enfant pourrait subir des blessures à cause des actes de vandalisme qui ont été causés. J’invite les citoyens à garder l’œil ouvert et à signaler aux policiers s’ils sont témoins de quelque chose. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *