Des citoyens s’élèvent contre la hausse des taxes à Rigaud

Ce sont les commentaires reçus à propos d’une augmentation drastique des taxes municipales qui auraient amené la Ville à reporter la séance. Photothèque

Le 22 janvier dernier, en soirée, la Ville de Rigaud avait invité les citoyens à assister à l’adoption du règlement 352-2018 décrétant l’imposition des taux de taxation et de tarification des services municipaux pour l’année financière 2018, on parle d’une hausse de 10 %, mais quelques heures avant cette séance, le conseil municipal a décidé de la reporter à une date ultérieure.

Lors de la séance, plus de 200 citoyens se sont présentés tout de même à l’Hôtel de Ville pour confronter le maire Hans Gruenwald. Les citoyens ont posé plusieurs questions touchant les finances de la Ville et la gestion en général.
Il faut rappeler ici que ce sont les commentaires reçus à propos d’une augmentation drastique des taxes municipales auraient amené la Ville à reporter la séance. « Les élus désirent retourner à la table de travail afin de voir si certains programmes du budget 2018 peuvent être financés autrement », a mentionné Marie-Andrée Gagnon, directrice du Service des Communications et relations avec le milieu à la Ville de Rigaud.

Un citoyen,  Sylvain Faubert, a écrit un mot aux médias d’information, pour alerter les citoyens. Sur les réseaux sociaux, il a atteint 140 150 personnes avec cette lettre. « C’est la pression faite au cours des derniers jours qui a fait reculer la Ville, de mentionner Sylvain Faubert d’entrée de jeu. La Ville invoque les inondations pour justifier la hausse des taxes qui serait de 10 % à 12 %, mais il y a autre chose. Par exemple, l’Hôtel de Ville, la caserne et le garage municipal coûtent beaucoup plus cher que prévu. La Ville a fait construire en 2017 une caserne de pompier neuve au coût environ de 2,5 millions et un Hôtel de Ville au coût de près 5 millions, mais supposé en coûter 2,5 millions. En 2018, la construction un garage municipal, au coût indéterminé, est à venir.  Il y a quelques années, la ville a fait l’achat d’une bâtisse pour en faire la nouvelle Hôtel de Ville. Et puis, a-t-on besoin de 12 pompiers permanents pour une population de 7 500 ? », se demande-t-il.

Selon lui, il y aurait eu pas mal de monde à la soirée prévue pour l’adoption de ce règlement. « On parle ici de la plus grosse augmentation de taxes depuis que Repentigny les a haussées de 5 %. Et à Rigaud, il est question de 10 % au moins », dit-il.

Selon Sylvain Faubert, suite aux inondations, la Ville a installé des bureaux pour venir en aide aux sinistrés. Au lieu d’utiliser les locaux de l’ancien Hôtel de Ville et le garage municipal, la ville à louer des locaux appartenant à un conseiller de la ville. « Je suis entièrement d’accord pour aider les sinistrés, mais peut-on utiliser les ressources dont nous disposons?  Encore des coûts inutiles. C’est sans parler des contrats donnés aux membres de la famille du maire par l’entremise d’un intermédiaire. Nous citoyens, nous payons nos taxes, mais nous n’avons pas notre mot à dire. Une hausse 10% de hausse de taxes, c’est carrément ridicule. Et pensez aux petites familles qui devront composer avec une hausse de 200 $ par année.   Moi, comme simple citoyen qui a des maisons locatives, cette augmentation me coûtera environ 3 000$ de taxes de plus par année », de conclure Sylvain Faubert qui invite les Rigaudiens à s’élever contre ce règlement.

Le conseil retournera à sa table de travail pour refaire un nouveau budget avec, sans doute, une moins importante augmentation.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *