Découvrir ce qui se cache derrière les murs du CJEVS

Le Carrefour Jeunesse-Emploi Vaudreuil-Soulanges a présenté son tout nouveau véhicule avec les cinq commanditaires, le 25 janvier dernier. Photo Stéphane Fortier

Le Carrefour Jeunesse-Emploi Vaudreuil-Soulanges ouvrait ses portes aux élus, partenaires et clients afin notamment de leur faire découvrir une toute nouvelle salle, un nouveau véhicule et les atouts cachés de l’organisme.

En ce froid matin du 25 janvier, la chaleur, elle, était au rendez-vous à l’intérieur où la directrice générale, Sylvie Veilleux, a accueilli les dignitaires en mettant une chose au point d’entrée de jeu. Le Carrefour Jeunesse-Emploi est plus qu’un organisme qui aide les jeunes à se trouver du travail pour l’été, beaucoup, beaucoup plus. « Il est difficile de définir, de décrire le Carrefour, tellement il y a de services », a mentionné Sylvie Veilleux qui y travaille depuis 17 ans.

Cette dernière rappelle qu’au fil des années, les services ont changé, évolué, se sont diversifiés et se sont adaptés aux besoins. « On ne parle plus seulement d’aider des jeunes à trouver un emploi, on parle aussi d’orientation de carrière, de processus de retour aux études et aussi offrir des services aux entreprises d’être en relation constante avec les entreprises afin de connaître leurs besoins et pas seulement ceux des chercheurs d’emplois », décrit Sylvie Veilleux.

Le Carrefour Jeunesse-Emploi Vaudreuil-Soulanges, qui existe depuis 22 ans, a su s’adapter aux nouvelles réalités avec le temps. « Le marché du travail se transforme continuellement. La MRC est en pleine expansion et on parle pratiquement de plein emploi », fait remarquer la directrice.

Pour ce qui est du nouveau véhicule, le Carrefour est heureux de compter sur le support de cinq commanditaires qui défraieront les coûts d’entretien. « En fait, ils font un don de 500 $ chacun pour 5 ans,  pour un total de 2 500 $ par année, somme qui permettra de défrayer les coûts d’entretien.  En échange, nous arborons leur logo sur le véhicule », explique Sylvie Veilleux. On parle ainsi du Multicentre des Trois-Lacs, de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, de Développement Vaudreuil-Soulanges, d’Informatique commerciale du Suroît et des Caisses Desjardins.

La salle, quant à elle, pourra servir à ceux qui fréquentent et utilisent les services du Carrefour Jeunesse-Emploi Vaudreuil-Soulanges. « Avec la salle, nous aurons la place pour y tenir des activités comme un café-rencontre, par exemple », énonce la directrice générale.

Quant à ce qui se cache derrière les murs du Carrefour, ce sont les idées, les rêves, les paroles, les passions et les espoirs de ces jeunes.   Ce sont aussi leurs préoccupations, leurs doutes, leurs hésitations, leurs peines et leurs frustrations.  Ce qui se cache derrière les murs du 400 boulevard Harwood, ce sont des professionnels engagés et accueillants, des oreilles attentives,  de l’expertise, des conseils, des outils pour informer,  guider et soutenir ces jeunes, quels que soient leurs horizons.

Pour en avoir plus, on se rend au 400 boulevard Harwood à Vaudreuil-Dorion ou visite le site internet au cjevs.org.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *