Cours d’éducation sexuelle : le Collège Bourget innove

Deux enseignantes ont décidé de prendre les devants et de mettre sur pied un cours d’éducation sexuelle pour les cinq niveaux du secondaire du Collège Bourget à Rigaud.

Il faut rappeler d’entrée de jeu que, dans le but de sensibiliser les jeunes aux diverses notions en lien avec la sexualité, les apprentissages en éducation à la sexualité deviendront obligatoires pour tous, du primaire jusqu’à la cinquième année du secondaire, et ce, dès la rentrée 2018-2019.

Bien que le retour des cours d’éducation sexuelle ait été annoncé pour l’automne prochain, les récentes interventions des syndicats enseignants et des enseignants eux-mêmes laissent penser qu’ils sont toujours en attente des formations et du contenu adéquats de la part du gouvernement.

De son côté, le Collège Bourget de Rigaud ne s’est donc pas contenté d’attendre et a pris le taureau par les cornes en développant 20 séances de cours sur l’éducation à la sexualité. Ceux-ci seront offerts en classe et rendus disponibles sur le Web dès l’automne prochain autant aux élèves qu’à leurs parents via un livre numérique et interactif.

C’est donc une enseignante et une sexologue qui ont développé ces cours afin d’accompagner les étudiants du secondaire dans leur découverte de la sexualité et ainsi leur permettre de s’engager dans des comportements sexuels consentis et sécuritaires. De fait, dès que le projet du ministère de l’Éducation d’instaurer un programme d’éducation sexuelle a été connu, Karen Riley et Jolène Lessard, laquelle, en plus d’enseigner le français,  est membre de l’Ordre des sexologues du Québec, ont investi plusieurs mois de travail et produit un contenu des plus innovateurs, notamment grâce à des capsules vidéo.  « Nous avons toute de suite trouvé leur proposition intéressante, car il permettait à la fois de répondre aux besoins des jeunes que de ceux édictés par le ministère », indique Sylvain Christin, directeur des services pédagogiques au Collège Bourget.

Le programme a été développé pour les élèves de secondaire 1 à 5, mais les élèves de secondaire 1 et 2 en ont déjà bénéficié.

Dès cette année

« Nous avions préalablement présenté le projet au comité de parents, histoire de le rendre accessible dès le départ. On voulait que cette démarche soit transparente et plus on est transparents, moins il y a de l’inquiétude et moins il y a place pour les quiproquos.  Disons que les parents ont été très rassurés », mentionne Sylvain Christin.

Ce dernier ajoute que si le ministère décide d’apporter des modifications, il est bien entendu que le Collège va s’y adapter.

Pour cette innovation, le Collège Bourget est finaliste au Gala des Prix de l’innovation de la Fédération des établissements d’enseignement privé du Québec (FEEP). Le Collège, qui a proposé le contenu de sa formation à d’autres institutions, se retrouve parmi les quelque 55 projets soumis qui se sont davantage démarqués. Ils sont en nomination dans la catégorie Innovation pédagogique.

Partager l’innovation

La FEEP est heureuse de pouvoir, chaque année, partager ce genre d’innovations avec toutes les écoles francophones. « Et c’est d’ailleurs le but premier de ces prix, et moins pour faire des gagnants, explique Geneviève Beauvais, directrice des communications à la FEEP.  Le Collège Bourget est parti du contenu du ministère, ils l’ont travaillé et l’ont mis en ligne afin de le rendre accessible à tous les enseignants du Québec », de poursuivre Geneviève Beauvais.

Les résultats de ce concours seront connus dans la soirée du 2 mai.

Rappelons que les apprentissages en éducation à la sexualité seront offerts tout au long du parcours scolaire des élèves à raison de 5 à 15 heures par année, conformément aux recommandations des experts. Ils sont adaptés à l’âge et au niveau de développement de l’élève. Les contenus ont été élaborés notamment en collaboration avec des sexologues et des experts en pédagogie. L’éducation à la sexualité en milieu scolaire est complémentaire au rôle que jouent les parents auprès de leurs enfants.

Qu’en est-il des écoles de la région? Sont-elles à livrer la marchandise pour l’année prochaine ? « Les enseignants recevront une formation afin d’être bien préparés et être prêts pour l’automne », mentionne Collette Frappier de la Commission scolaire des Trois-Lacs.

De fait, pour que les enseignantes et les enseignants, le personnel scolaire, les gestionnaires du réseau scolaire et les parents soient accompagnés dans la mise en œuvre des apprentissages en éducation à la sexualité, le Ministère continuera à offrir son soutien et son accompagnement par des journées de formation en personne,  des rencontres de formation virtuelles, des outils pédagogiques, dont des canevas comprenant des exemples concrets pour l’animation en classe, un soutien apporté par des professionnels en sexologie et en pédagogie et un accompagnement personnalisé de chaque commission scolaire et établissement d’enseignement privé.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ