C’est la fin du Club de golf Saint-Polycarpe

Le Club de golf de Saint-Polycarpe redeviendra des terres agricoles. (Photothèque)

Une page d’histoire vient de se fermer pour la pratique du golf dans Soulanges. Le Club de Saint-Polycarpe cesse ses opérations. Pour le propriétaire de l’entreprise, Daniel Pilon, il est question de réorganisation pour les Clubs de golf Banlieue Ouest.

Il ne faut pas croire que ce soit l’aspect financier qui soit derrière la décision prise par M. Pilon. Encore moins la construction prochaine d’un développement immobilier. D’ailleurs, VIVA média a eu la confirmation que l’ancien terrain de golf, qui a été ouvert en 1980, a été vendu à des agriculteurs. L’espace abritera donc des terres agricoles dans les prochaines années.

« Notre force était aussi notre faiblesse, dit M. Pilon. Nous avions trois terrains. Certains golfeurs pouvaient jouer ensemble le lundi et ne plus se revoir avant des semaines par la suite. Maintenant, les gens pourront se voir régulièrement et discuter ensemble après une partie. Depuis que j’ai fait connaitre la décision, je dirais que 95 % de nos membres ont réagi positivement. »

Daniel Pilon fait aussi savoir que les services aux membres augmenteront. « Nous terminerons le centre de performance pour le rendre 100% opérationnel dès le printemps 2019. Une telle restructuration devait avoir lieu pour continuer les opérations fructueuses des deux autres entités (Saint-Zotique et Rivière-Beaudette). C’est le résultat d’un plan d’affaires réfléchi et structuré. »

Cette décision comporte aussi des avantages pour les membres selon M. Pilon. « Un plan de modifications du parcours de Saint-Zotique sera effectué pour allonger ce dernier et le rendre plus compétitif, explique-t-il. Lorsque je nous compare à la compétition, nous offrons encore le meilleur rapport qualité-prix de la région.  Nous sommes le seul club à offrir un centre de performance de si grande qualité (terminé printemps 2019). Notre cuisine du marché est unique dans les parcours de la région.  Amélioration sur les parcours à chaque saison.  Les gens sont membres de deux parcours pour moins cher qu’un seul, Voiturettes avec GPS et j’en passe. »

La vente du terrain de golf de Saint-Polycarpe a peut-être été murie longuement, mais un fait est aussi important. Le sentiment d’appartenance de Daniel Pilon envers le terrain de Saint-Zotique. « Jamais je ne pourrais être capable de vendre le terrain de Saint-Zotique, confirme-t-il. Mon grand-père a ouvert celui-ci en 1954. C’est une entreprise de plusieurs générations. Je le répète, c’est une décision d’affaires qui a dû être prise. Je veux continuer d’opérer un golf en santé, c’est tout ce que je connais. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *