40 mois de détention pour trafic de stupéfiants, dont du fentanyl

Le juge Bertand St-Arnaud a imposé une peine de 40 mois de détention, le mercredi 9 janvier au palais de justice de Valleyfield à Jean-François Bolduc-Bélanger, un trafiquant de stupéfiants, bien connu dans le milieu judiciaire.

Lors de la perquisition, qui s’est déroulée au domicile de l’accusé, les policiers ont mis la main sur une quantité importante de stupéfiants, dont du fentanyl.  « Les policiers ont saisi 449 comprimés de méthamphétamine, 8,5 g de poudre de méthamphétamine, 120 comprimés de MDMA, 79 g de cannabis, 2,3 g de hachich, 6 timbres de fentanyl, 24 comprimés de Benzédrine », indique la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Mylène Brown à l’endroit du juge.

Fait étonnant, la perquisition s’est déroulée le 26 avril dernier alors que Jean-François Bolduc-Bélanger avait été mis sous probation par le juge St-Arnaud, le 5 avril. Dans celle-ci, il devait garder la paix et ne pas avoir en sa possession des stupéfiants.

Jean-François Bolduc-Bélanger est resté très calme malgré la sentence. Même lorsque le juge St-Arnaud a expliqué que la détention préventive sera soustraite de la sentence, l’homme aux 24 antécédents judiciaires est resté de glace.

En plus de sa période de détention, Jean-François Bolduc-Bélanger a l’interdiction pour les 10 prochaines années d’avoir en sa possession des armes à feu, arbalètes, armes prohibées, armes à autorisation restreinte, dispositifs prohibés, munitions, munitions prohibées et substances explosives.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ