Malik Dao : Sur les traces de sa grande sœur

Classé parmi les meilleurs joueurs au Québec dans sa catégorie, Malik Dao se classe souvent premier dans de multiples tournois. Photo Golf Québec

Céleste Dao, cette jeune golfeuse qui fait tourner toutes les têtes du monde du sport, n’a plus besoin de présentation, mais son jeune frère Malik, âgé de 14 ans, est également un grand talent qui monte sans cesse.

C’est en commençant à participer à des tournois que Malik a véritablement eu la piqure de la pratique du golf. « Mais auparavant, tu dois pratiquer et encore pratiquer, mais c’est la compétition qui m’a vraiment fait adorer ce sport », justifie Malik qui a commencé à jouer à 8 ans et pratiqué bien d’autres sports auparavant.  « J’ai encore beaucoup à apprendre, notamment du côté de l’attitude à adopter sur un terrain », avoue le jeune prodige.  Au moment d’écrire ces lignes, Malik, 14 ans, accompagnait sa sœur au plus important tournoi junior à Pebble Beach en Californie. « Je lui sers de caddy. J’apprends beaucoup sur le golf, les parcours, l’attitude qu’il faut adopter justement », explique Malik Dao qui sera sous les feux de la rampe à son tour puisqu’il prenait part, par la suite à un important tournoi junior à West Palm Beach en Floride.

Un des meilleurs

Classé parmi les meilleurs joueurs au Québec dans sa catégorie, souvent premier dans de multiples tournois, Malik s’est justement classé en première position lors du tournoi CRJ 1 Montréal, le 26 juin dernier. Dans l’ordre de mérite de garçons global  il est au 29e rang, mais dans l’ordre de mérite bantam chez les garçons, il est en 2e place au Québec.

Évidemment, à 14 ans, Malik, inscrit en 3e secondaire au Chêne-Bleu à Pincourt, est encore un jeune étudiant et il lui faut savoir concilier le travail et les études. « Ma mère me dit toujours de faire passer mes études en premier. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une mauvaise blessure et toute ta carrière au golf peut se terminer là. Il est important d’assurer ses arrières », mentionne-t-il avec sagesse.

Comme sa sœur Céleste, Malik souhaite un jour joindre les rangs des joueurs professionnels. « Je suis conscient qu’il est plus difficile d’y accéder chez les hommes que chez les femmes. La compétition est plus rude, il y a beaucoup plus de candidats », rappelle-t-il.

Bien se préparer

Comment se prépare Malik à un tournoi. « Le mental est important, il convient de ne pas être trop déconcentré, d’arriver en avance et visualiser la majorité des coups. Il faut aussi prendre le temps de s’entraîner sur ces terrains », dit-il.

Des choses à améliorer? « C’est mon putting qui me retient, mais  je m’y exerce tous les jours. Ma force toutefois réside en mes coups de fer », s’empresse d’ajouter Malik en contrepartie.

Une grande partie de son été, Malik, qui réside à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, le passera aux États-Unis, mais il participera également à des tournois au Québec.

Mentionnons en terminant que Malik Dao a reçu une bourse de 2000 $ de Golf QC.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *