Le champion du monde de la WBA, Jean Pascal, affrontera Badou Jack le 28 décembre à Atlanta. Dans le cadre de sa préparation, il s’est envolé en compagnie de Francis Lafrenière en direction de Porto Rico afin d’y tenir son camp d’entraînement.

Francis Lafrenière et Jean Pascal. (Photothèque)

Pour Francis Lafrenière, il s’agit d’une première. C’était son baptême à l’extérieur du Québec afin d’agir comme partenaire d’entraînement. « J’ai déjà été sparring partner pour plusieurs boxeurs, confirme le pugiliste de Coteau-du-Lac. Toutefois, c’est la première fois que j’ai été engagé à l’extérieur (Porto Rico). Cette expérience m’a fait grandir de plusieurs façons, car j’ai côtoyé un champion qui s’entraine et s’entoure comme un champion. »

Même si le camp s’est déroulé dans les Caraïbes, Francis Lafrenière était loin d’être en vacances. Les trois semaines passées à Porto Rico ont même eu un effet sur son physique tellement l’intensité était au rendez-vous.
« Ça été trois semaines intenses, assure Lafrenière. Nous avions deux entraînements par jour. Il faisait extrêmement chaud. J’ai perdu 13 lbs en 8 jours. »

Francis Lafrenière et son entraîneur Stephan Larouche. (Photothèque)

De bonnes discussions

Depuis janvier 2019, Francis Lafrenière s’entraîne sous la supervision de son nouvel entraîneur Stephan Larouche. Comme ce dernier est aussi l’entraîneur de Jean Pascal, il est évident le camp d’entraînement à Porto Rico a permis aux deux hommes de se connaitre davantage. « Stephan s’occupait de tout le monde, précise Francis Lafrenière. Il prend soin de tout le monde comme un vrai père. Cette expérience nous a approchés, car nous avons passé trois semaines ensemble. Donc, nous avons profité de l’occasion pour faire connaissance. »

Jean Pascal sait s’entourer

Jean Pascal est reconnu pour être un boxeur qui déborde de confiance. Francis Lafrenière parle de lui comme un homme généreux. « Jean Pascal est une superbe personne, confie Lafrenière. Je n’ai rien à dire de négatif. Il est digne d’un champion. Il s’entraîne et s’entoure comme un champion. Il a un entraîneur de boxe, un entraîneur de conditionnement, des partenaires d’entraînement, un massothérapeute et des thérapeutes sportifs. Il s’entraîne excessivement fort et il ne laisse rien au hasard.

Francis Lafrenière était à Porto Rico pour agir comme partenaire d’entraînement. Mais, il assure qu’il sort grandi de cette expérience. « On parlait boxe. On écoutait de la boxe et nous faisions de la boxe. C’était de la boxe toute la journée. Donc, c’est évident que j’ai appris. Également, en jasant j’ai aussi appris, car plusieurs de mes questions ont été répondues. J’avoue cependant que je me suis ennuyé de ma famille et de mes amis, mais Facetime était là, quelle chance de pouvoir bénéficier de cela, mais en même temps j’étais tellement motivé., je prenais ce moment comme si c’était mon combat. »

En terminant, Francis Lafrenière tient à souhaiter la meilleure des chances à Jean Pascal pour son duel qui aura lieu le 28 décembre prochain. Il est évident que Lafrenière observera le combat de prêt.

« Jean a travaillé très fort pour son combat de championnat du monde WBA, le 28 décembre à Atlanta. Je suis derrière lui à 100 %. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire