Arrivée chez Rosalie et Collin Lalonde, l’équipe de VIVA média a été saisie par leur courage, leur détermination et leurs visages souriants. Tous deux joueurs de basketball en fauteuil roulant, ils ont la même maladie… une maladie que l’on semble oublier lorsqu’on les voit prendre possession du ballon de basket.

Rosalie, 22 ans et Collin, 19 ans, sont tous deux atteints de la même maladie dégénérative : Dysplasie osseuse épiphysaire. Une maladie qui affecte, de façon plus particulière, les hanches et qui est congénitale en plus d’être dégénérative.

Grandis tous deux dans un environnement « normal », ils jouaient à différents sports avant de connaître des difficultés de mobilité. Atteints par cette maladie, ils ont dû changer de perspective par rapport à leur vie et leurs activités de tous les jours. Bien qu’ils peuvent marcher pour de brèves périodes, ils doivent se déplacer majoritairement en fauteuil roulant.

La découverte du basketball

Devant suivre des sessions de physiothérapie, c’est alors qu’ils découvrent la possibilité de jouer au basketball en fauteuil roulant. Un sport qui va peu à peu générer une réelle passion chez les deux jeunes athlètes.

« Le basketball a changé nos vies, affirme Rosalie. Le basket nous a aidés à voir les choses autrement et positivement. » De son côté, Collin confirme : « le basket a vraiment sauvé nos vies. »

Cette passion grandissante pour le basketball en fauteuil roulant a emmené frère et sœur à jouer maintenant au niveau professionnel. Rosalie joue pour l’équipe féminine canadienne et étudie en Alabama grâce à une bourse d’étude complète. Tandis que Collin joue pour l’équipe du Québec.

Bien que l’apprentissage fut difficile, ils sont tous deux très agiles dans un sport qui demande beaucoup de synchronisation. Le regard vif et passionné, ils ne semblent pas du tout s’arrêter aux défis que pose leur maladie. Ils ne cessent de viser plus haut et plus loin. Combinant basketball et études, les deux préparent leur futur tout en ayant plusieurs objectifs sportifs et des compétitions en vues.

Deux athlètes d’exception!

Collin Lalonde est médaillé de bronze avec l’équipe du Québec aux Jeux du Canada de Red Deer. Il étudie Centre de formation professionnelle Calixa-Lavallée dans un diplôme d’études professionnelles pour devenir infographiste. Il souhaite intégrer l’équipe canadienne en prévision du Championnat du monde des moins de 23 ans de 2021 ainsi que la formation du Québec en prévision des Jeux du Canada de 2023.

Rosalie Lalonde est championne canadienne avec l’équipe féminine du Québec et choisie au sein de l’équipe d’étoiles de la compétition. Elle est aussi championne intercollégiale avec l’équipe de l’Université de l’Alabama. Elle étudie présentement au baccalauréat en développement humain à l’Université de l’Alabama. Elle aspire à remporter l’or aux Jeux parapanaméricains cet été et à participer aux Jeux paralympiques de Tokyo. La basketteuse veut travailler dans une école secondaire comme orienteuse ou dans un établissement de soins pour les toxicomanes.

Grâce à leurs efforts, ils ont tous deux obtenu des bourses d’études. Collin l’a reçu de la part de la Capitale Assurance et services financiers, tandis que Rosalie l’a obtenu grâce à Loto-Québec. Ces deux bourses respectivement de 4000 $ et de 3000 $ visent à souligner les efforts académiques et sportifs d’étudiants à travers le Québec.

Au-delà du basketball, ils fonctionnent aisément dans leur vie de tous les jours et ont développé des trucs et astuces afin de se déplacer avec aisance. Pour les deux, la dimension la plus difficile est de se faire prendre en pitié… ils reconnaissent que les gens ne sont jamais méchants à leur égard, mais ils aimeraient parfois se fondre dans une foule. Leur autonomie et leur détermination sont définitivement leurs plus grandes richesses. Il suffit de les voir dribler le ballon pour constater qu’il n’y a rien à leur épreuve.

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!