Le mercredi 7 août 2019, Alexandre Da Costa présentait son concert carte blanche à la Maison Trestler. Tout de la soirée était un mystère, de la programmation aux artistes invités, il s’agissait bel et bien d’une réelle carte blanche pour le talentueux violoniste.

Son arrivée sur scène donnait déjà un ton inhabituel à la soirée. Vêtu de jeans avec une chaîne pendante sur le côté, d’un veston londonien à la Cold Play et accompagné d’un jazz-band, il a envoûté la salle sous le son d’un violon devenu gitan pour une soirée.

Le jazz-band, connu comme le Taury Butler Trio, accompagnait au piano, à la batterie et à la basse les rythmes revisité des grands classiques. Les habitués de la Maison Trestler avaient de quoi être surpris! Les grands airs classiques et les grandes tenues de soirée ne semblaient plus dominer la salle alors que le jeune violoniste vulgarisait les œuvres des grands compositeurs des derniers siècles.

Tous passaient sous l’archet de l’artiste, Bach, Vivaldi, Gounod, Mozart et même les plus contemporains comme Jimmy Hendrix, Leonard Cohen et Queen avaient de quoi être fier de voir leur musique revivre au goût du jour tout en honorant leur valeur historique et patrimoniale.

Cela peut sembler banal, mais le jeune Da Costa prenait tout un risque en se présentant ainsi à une foule habituée au classique pur. « Je crois aux grands classiques et à l’importance de la musique classique, affirmait Alexandre. J’ai enregistré plus de 27 CD de pur classique dans lesquels j’ai respecté chaque note et chaque intention des compositeurs. J’ai fait ma part. Maintenant, j’ai le goût de m’éclater et d’apporter quelque chose de nouveau et de différent. Les grands compositeurs étaient des avant-gardistes et les rockstars de leur temps, ils auraient certainement utilisé la technologie d’aujourd’hui si elle avait été disponible à leur époque. »

Bref, l’intention du jeune Da Costa est de rendre la musique classique plus accessible aux jeunes générations tout en leur permettant d’apprivoiser le classique sous l’influence du rock, du jazz, du heavy métal, etc. Il se prépare d’ailleurs à sortir un nouveau CD le 10 octobre prochain… une réelle petite boîte à surprise dans laquelle il se permet de finalement faire autrement.

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!