Ironiquement, la suite du roman Infectés de l’auteur Marc-André Pilon devait initialement paraitre au printemps dernier, mais compte tenu la pandémie, la parution a été retardée. Finalement, c’est le 12 aout dernier que le roman a fait son apparition chez les libraires du Québec.

L’auteur prolifitque Marc-André Pilon est profondément attaché à sa région. En effet, celui qui a écrit 5 romans s’est inspiré de l’environnement de Vaudreuil pour l’écriture d’Infectés. D’ailleurs, celui qui a fréquenté la Cité des jeunes et qui y enseigne aujourd’hui s’est inspiré de l’énergie, de la personnalité et du prénom de certains de ses élèves. De plus, il n’hésite pas à partager avec eux son processus littéraire puisqu’ils sont le public cible de sa série. Pendant le processus d’écriture, Marc-André Pilon marchait tous les jours pour se rendre à l’école secondaire où il travaille afin de s’immerger de son environnement. Pour lui, il est naturel de créer un monde irréel en l’ancrant dans la réalité.

 

 

Des Zombies dans le paysage vaudreuillois

Cette histoire d’horreur et d’action met en scène un univers zombitique dans lequel la survie de l’humanité dépend de la création d’un vaccin susceptible d’enrayer la contamination. « Dans le deuxième tome, l’aspect virus est déjà arrivé. Les jeunes sont plus en mode survie. Ils tenteront de trouver un antidote. Ce qui peut être intéressant pour les gens de Vaudreuil c’est que l’endroit où ils doivent se rendre, soit une ancienne base militaire, a été inspiré par le Complexe futur à Vaudreuil-sur-le-Lac. Le bâtiment lui-même devient alors un personnage intégral du roman. Pour l’avoir visité, il s’agit d’un endroit parfait pour une histoire d’horreur tant que c’est étrange avec tous les tunnels en dessous », précise l’auteur en souriant.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire