Les vacances de la construction ne sont pas qu’une période de repos pour les travailleurs. Elles sont aussi un moteur important de l’économie.

À l’échelle provinciale, on constate une hausse de plus de 6 % de la valeur totale des versements, comparativement aux montants versés à l’été 2018 (421 M$). (Photothèque)

La Commission de la construction du Québec (CCQ) a transmis au cours des dernières semaines près de 159 000 chèques de vacances aux travailleurs et travailleuses de la construction du Québec. Au total, une somme qui représente plus de 447 M$ a été distribuée. En Montérégie, 33 716 chèques ont été émis pour un montant total de près de 100 M$.

Plus de travailleurs

En 2018, 31 803 chèques avaient été émis par la CCQ. Il est donc possible de constater que le nombre de travailleurs qui oeuvrent dans le domaine de la construction a connu une hausse de près de 2000 en un an.

À l’échelle provinciale, on constate une hausse de plus de 6 % de la valeur totale des versements, comparativement aux montants versés à l’été 2018 (421 M$). Cette variation s’explique principalement par la hausse de l’activité de construction enregistrée durant l’année selon la CCQ.

Rappelons que ce sont les employeurs qui versent mensuellement à la CCQ les indemnités pour les jours fériés chômés et les vacances, prévues aux conventions collectives. Ces montants représentent 13 % du salaire gagné par les travailleurs durant chaque semaine de travail. (vacances, jours fériés et congés de maladie).

Les vacances de la construction

Cette année, les deux semaines de vacances de la construction débuteront officiellement le dimanche 21 juillet, pour se terminer le samedi 3 août inclusivement. Les vacances demeurent obligatoires pour l’ensemble de l’industrie de la construction, dans tous les secteurs.
Toutefois, il existe des exclusions à ce congé estival, dont une grande partie des travaux de génie civil et de voirie. Aussi, les travaux d’urgence, de réparation, d’entretien, de rénovation ou de modification peuvent se poursuivre.

Au total, c’est environ 80% de la main d’œuvre, travailleurs et employeurs, qui se retrouvent en vacances durant ces deux semaines. Rappelons qu’en 2018, l’industrie de la construction comptait plus de 165 000 travailleurs et plus de 25 000 employeurs.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!