Qu’en est-il des retombées économiques de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges ? | VIVA MÉDIA Skip to main content

Le 10 novembre dernier, dans le cadre d’un déjeuner-conférence, la Chambre des commerces et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges a reçu les gens d’affaires de la région permettant à DEV de présenter une étude faite sur les retombées économiques de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges sur le territoire de la MRC.

Sachant que l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges représente maintenant le plus gros projet d’investissement public en Montérégie, il serait nécessaire, selon Philippe Roy, directeur en planification et enjeux régionaux chez DEV, de constater les retombées économiques engendrées par cet établissement. « La santé sera définitivement au cœur du développement économique dans les prochaines années », a affirmé Serge Ouellet, président du CA à la CCIVS.

L’hôpital de Vaudreuil-Soulanges accueillera 404 lits et sera doté d’un bloc opératoire de 11 salles et d’une urgence de 41 civières, soit une des urgences les plus importantes de la Montérégie. Une fois terminé, le CISSSMO devra embaucher plus de 3200 employés et plus de 200 médecins. Conscient du défi de la pénurie de main-d’œuvre qui touche l’ensemble du Québec, Vincent Veilleux, directeur de projets majeurs d’infrastructures au CISSS de la Montérégie-Ouest, a assuré qu’il travaillera sur ce dossier au cours des prochaines années.

Le budget alloué pour la construction de l’hôpital est de 2,6 milliards de dollars pour 25 hectares. Diverses zones et projets entoureront cet établissement de santé dont des zones maréchales qui pourraient notamment permettre au CISSMO de faire de l’agriculture, qui servirait ensuite aux services alimentaires de l’hôpital.

Des impacts directs et indirects

Les conférenciers, Vincent Veilleux, directeur de projets majeurs d’infrastructures chez CISSS de la Montérégie-Ouest, et Jean-Philippe Brosseau, vice-président de pratique chez Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) ainsi que Jean-François Blanchard, administrateur au CA de la CCIVS et directeur général du CHSLD Manoir Harwood, s’entendent tous pour dire que les opportunités de développement de la région sont grandes.

Les chiffres ressortant de l’étude faite sur les retombées économiques comprennent les impacts directs, relevant des dépenses actuelles de construction octroyées par Pomerleau, et indirectes, soit les fournisseurs de biens et services de construction et d’exploitation de l’hôpital.

Les retombées économiques fiscales pour le gouvernement du Québec et du Canada sont donc évaluées à plus de 500 millions de dollars. Ce montant reviendrait donc dans les coffres du gouvernement avec notamment les retours de taxes et les impôts payés par les travailleurs du site. Quant au PIB du Québec, il y aurait des retombées de plus de 400 millions de dollars.

Des impacts post-construction à considérer

« Les hôpitaux deviennent souvent des institutions d’ancrage dans leur communauté locale », a expliqué Jean-Philippe Brosseau. Il importe donc de profiter des différentes opportunités qui sont amenées par le nouvel hôpital.

Bien que l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges entrainera la création de nouveaux emplois, M. Brosseau rappelle que d’autres secteurs profiteront de la présence de cet établissement à savoir les hébergements, la restauration, les services de proximité, et plus encore.

L’étude estime que près de 1600 ménages viendront s’installer dans la région une fois l’hôpital ouvert. Des besoins immobiliers devront donc être comblés. D’ailleurs, « les municipalités de la MRC bénéficieront d’importantes nouvelles taxes foncières », a ajouté M. Brosseau.

Statistique Canada évalue qu’un ménage canadien dépensera plus de 110 000 $ en 2026. L’arrivée de l’hôpital entrainera donc des dépenses importantes dans la communauté de Vaudreuil-Soulanges. « Il ne faut pas juste penser au nouvel hôpital comme étant un pourvoyeur de soins de santé, mais comme étant le centre d’un écosystème de développement économique qui pourrait être généré à moyen long terme », a poursuivi le vice-président de pratique de RCGT.

En résumé, selon l’étude, l’hôpital est une institution d’ancrage pour la région qui va entrainer des retombées économiques importantes pendant sa construction et durant son exploitation. Le message aux acteurs économiques est de penser à long terme sur la façon dont ils pourront maximiser les retombées économiques de la présence de l’hôpital de Vaudreuil-Soulanges. À cela s’ajoute les intérêts notamment de développer de nouveaux logements, un système de transports et de développer à proximité. « Notre nouvel hôpital va nous apporter un développement incroyable pour notre population et un service de santé de proximité », a souligné Serge Ouellet.

Le site du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges

Crédit photo: Noémie Florence Faubert

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!