Le CISSSMO en mode recrutement | VIVA MÉDIA Skip to main content

La direction du Centre intégré de soins et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) n’hésite pas à innover pour attirer la main-d’œuvre. Cette fois, c’est la gare de Vaudreuil-Dorion qui a servi de lieu de rencontre le mardi 18 février.

Dans le but avoué de rencontrer les travailleurs qui quittent la région chaque matin en utilisant le train comme moyen de transport pour se rendre au travail dans la métropole, Vincent Veilleux, directeur du projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges, Jean-Philippe Ferland, directeur des ressources humaines, communications et affaires juridiques au CISSSMO ont bravé le froid et ont attendu sur le quai d’embarquement dans le cadre de la campagne de visibilité « S’épannouir ensemble ».

La rareté des ressources se fait aussi sentir au CISSSMO. La pénurie de main d’œuvre est réelle et ce n’est pas seulement pour les postes d’infirmières, infirmières auxiliaires et de préposées aux bénéficiaires. « Nous ne cherchons pas uniquement pour des postes en santé, dit Jean-Philippe Ferland. Nous avons des postes à pourvoir en entretien, au service alimentaire, en comptabilité et bien plus. Nous besoin sont hebdomadaires et continuels. »

Hôpital de Vaudreuil-Soulanges

Avec la construction annoncée de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, c’est 2500 postes qui devront être comblés. « Nous sommes à mettre en place des mesures structurantes pour accueillir de nouveaux employés, précise Vincent Veilleux. Oui il y aura surement des déplacements de personne à l’intérieur de nos établissements, mais ça sera aussi des postes qui devront être comblés. »

Se faire convaincant

M. Ferland insiste sur le fait que de travailler au CISSSMO c’est de faire partie intégrale d’une belle équipe de travail.

« C’est une richesse de venir travailler au CISSSMO, dit-il. Travailler dans le réseau de la santé c’est de choisir de faire une différence. Travailler dans le réseau de la santé c’est une mission avec des valeurs enrichissantes pour les gens qui voudraient changer de secteur et de se réorienter dans le milieu de la santé. »

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!