Se lancer sur les routes à vélo pour y prendre plaisir demande un minimum de préparation et d’équipements en commençant par un vélo en bon ordre de fonctionnement. Deux ou trois détails feront une grande différence sur votre niveau de plaisir en commençant par… les pieds.

Le couple souliers-pédales

Les souliers de vélo sont dotés de semelles ultras rigides pour éviter fatigue et douleurs aux pieds. La cale fixée sous le soulier et « clippée » à une pédale automatique offre une position idéale sur celle-ci. Ainsi équipé, vous êtes en mesure de remonter la pédale plutôt que de seulement pousser vers le bas, pour un coup de pédale fluide et efficace. Les souliers de vélo sont au vélo ce que les souliers de course à pied sont à la course à pied ou les patins au hockey : indispensables.

Gilles Besner

Vous avez peur de tomber? Sachez que ce ne sont pas les souliers qui provoqueront la chute. Si une chute doit survenir, souliers de vélo ou non aux pieds, vous allez tomber. Plate de même. Autrement, retirer son pied de la pédale est un geste banal qui se fait en une fraction de seconde : on sort le talon vers l’extérieur tout simplement. C’est normal d’avoir cette crainte, mais rassurez-vous, ça ne prend que quelques minutes à maîtriser et après la première sortie, on se dit « pourquoi m’en suis-je passé si longtemps! ».

Différents modèles de souliers et de pédales existent selon le type de pratique.

Et nos fesses…

Le rôle de la selle est de supporter adéquatement les ischions, les deux pointes osseuses à la base du bassin, en évitant la pression sur les tissus mous du périnée et sans gêner votre pédalage. La forme de l’assise et la largeur de la selle seront donc sélectionnées en fonction de la largeur de vos ischions, du type de positionnement et de votre flexibilité.

Le choix d’une selle molle n’est pas un gage de confort. Les ischions étant mal supportés, la pression se fera davantage sur les tissus mous provoquant ainsi de désagréables engourdissements. Il existe plusieurs modèles de selles et il est possible d’essayer avant d’acheter.

Pour compléter votre confort, il ne vous reste plus qu’à trouver un cuissard offrant un padding à votre goût. Question look, il existe des cuissards qu’on appelle « short d’intérieur » qu’on peut porter sous son bermuda favori. Cependant, retenez ceci : short ou cuissard, on les porte directement sur la peau. Ni petite culotte, ni caleçon sinon à quoi bon!

Source : Centre Multisports

Gilles Besner
Collaborateur spécial Centre Multisports

VIVA média

VIVA média

Entreprise de presse et de communication

Laisser un commentaire