Le journal Epoch Times a fait son apparition dans les boites aux lettres de la région depuis déjà une semaine. Plusieurs lecteurs sont restés surpris par les propos tenus dans ce que plus de 90 % de la population a qualifié de torchon.

(Photo Steve Sauvé)

Se décrivant comme le journal indépendant d’Amérique du Nord connaissant la croissance la plus rapide, The Epoch Time est un journal multilingue fondé en mai 2000 par John Tang et un groupe de Sino-Américains liés au mouvement Falun Gong. Son siège social est situé à New York, mais l’entreprise a des ramifications dans différents pays.

L’Epoch Times est apparu dans les derniers jours dans la région, mais ce n’est pas la première fois qu’il retient l’attention dans la communauté. En 2019, plusieurs se souviendront Facebook avait interdit à The Epoch Times toute publicité sur la plateforme pour non-respect des règles de transparence concernant la publicité à des fins politiques.

Une simple recherche sur le web permet de constater que ce média est adepte de différentes théories du complot et ses articles ne parlent que du Parti communiste chinois. La distribution par Poste Canada du Epoch Time a fait en sorte que la compagnie postale fédérale a publié un communiqué à la suite de plusieurs plaintes reçues. En Ontario, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes a même demandé au ministère fédéral des Services publics de ne plus accepter de faire la distribution de cette publication.

Covid-19

Lors de l’apparition de la crise du COVID-19, The Epoch Times a diffusé des informations douteuses. Ils disent par exemple que les principaux touchés sont les principaux partenaires commerciaux de la Chine comme l’Iran, la Corée du Sud, la France et le Japon. Mais après vérification, seul deux de ces pays sont des importants partenaires commerciaux et à l’inverse, 7 des 10 plus grands partenaires ne sont pas parmi les pays les plus touchés.

Non l’Epoch Times ne devrait pas être distribué de nouveau prochainement. Son édition de janvier 2021 est en fait une campagne afin d’attirer de nouveaux abonnements. D’ailleurs, sur la page couverture de la première édition distribuée massivement partout au Canada, les lecteurs sont invités à s’abonner ou à faire un don.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire