Le 19 juin dernier, les municipalités de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), annonçaient la mise en place, d’ici 2021, d’une taxe sur l’immatriculation afin de subventionner le transport en commun sur l’île de Montréal. Alors que cette décision ne fait pas l’unanimité des gens de la région, le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, explique la situation.

Alors que la nouvelle de cette taxe sur l’immatriculation était annoncée, un seul maire, Jean Martel, maire de Boucherville, avait voté contre. L’équipe de VIVA média a donc décidé d’interroger M. Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion, afin de mieux comprendre son vote favorable à cette nouvelle taxe.

« Il faut comprendre que ce n’est pas de gaieté de cœur que j’ai voté en faveur de cette taxe, affirme Guy Pilon. Personne n’aime payer plus de taxes. Il faut comprendre qu’à la CMM, je représente aussi la couronne Sud et que ces derniers étaient d’accord avec cette décision. De plus, Valérie Plante, la mairesse de Montréal, désirait un vote unanime. Aller contre pouvait signifier de gâter les relations avec des alliés politiques et ainsi nuire aux possibles retombées économiques de futurs projets. »

Selon monsieur le maire de Vaudreuil-Dorion, cette taxe était nécessaire et même inévitable et devait éventuellement être payée malgré toute opposition. Celle-ci aurait pu être appliquée de nombreuses façons, mais la meilleure façon de l’appliquer était sur l’immatriculation. Celle-ci représente environ 50 $ de plus par immatriculation, par année. Le but est d’aider à aller trouver les 7-9 milliards nécessaires pour subventionner le transport en commun sur l’île de Montréal.

« J’ai tout de même apporté un bémol, continue M. Pilon. Les gens qui proviennent des villes hors CMM et qui prennent le transport en commun ne sont pas touchés par cette taxe. Il faut toutefois comprendre que nous payons bien des taxes même si nous n’avons pas recours aux services. Vous savez, bien que je n’aie plus d’enfant à l’école, je paie moi-même une taxe scolaire. »

Il semblerait que cette nouvelle taxe sera aussi l’occasion d’améliorer les services du transport en commun dans la région. Selon M. Pilon, le REM ne pouvait traverser le pont à cause de coûts reliés (plus de 1 milliard de dollars). Toutefois, la ville de Vaudreuil-Dorion veut améliorer, avec le temps, le transport à l’interne comme vers la métropole.

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

4 Commentaires

  • Avatar Daniel Boyer dit :

    .maintenant que les élections municipales sont passés on peut taxer.transport en commun dans la région pourrie.

  • Avatar DAniel Boyer dit :

    Je pense que vous n!auriez pas eu le même courage politique l’année d’une élection municipale.

  • Avatar Dominic dit :

    Encore une mauvaise décision du maire Pilon. La CMM porte bien sont nom les décisions sont prises dans les intérêts de Montréal seulement les autres villes sont des pions. Si le maire Pilon crois qu’il verra un jour un retour de cet argent a Vaudreuil-dorion il rêve. D’ailleurs comme dans le passé la presque totalité des nouvelles somme vont aller en salaires pour les employés parce que le syndicat de la STM est très gourmand et l’administration de la STM n’a jamais su leurs dire non.

  • Avatar Alain Maurice dit :

    Je n’est pas a payer pour ceux qui ne savent pas géré l’entreprise ferroviaire…Moi personne viens m’aider pour payer mes déplacement et mes immatriculation. Je paye déjà suffisament pour ma voiture et je ne prend pas de train depuis des années

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!