Les Montérégiens, de bons, mais pas de gros buveurs | VIVA MÉDIA Skip to main content

Les Montérégiens consomment plus d’alcool que la moyenne québécoise. 63 % des résidents de la Montérégie consomment une boisson alcoolisée une fois par semaine ou plus, alors que la moyenne au Québec est de 60 %.

Non seulement les Montérégiens consomment-ils plus d’alcool que la moyenne, mais leur consommation est plus diversifiée. On y consomme, une fois par semaine ou plus, davantage de vin, de bière, de spiritueux et d’autres boissons alcoolisées. Toutefois, malgré cette statistique, les conducteurs de la région conduisent moins que la moyenne avec les facultés affaiblies par l’alcool.

Ces résultats sont les fruits de la plus vaste enquête biennale sur la consommation d’alcool des Québécois, région par région. Cette enquête, réalisée par CROP pour le compte d’Éduc’alcool, étudie la relation de chacune des régions du Québec avec l’alcool.

« La Montérégie se colle à la moyenne québécoise dans bien des facettes de sa consommation d’alcool, explique Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool. Même si l’on y consomme plus d’alcool, on ne le fait pas plus qu’ailleurs de manière excessive et l’on est somme toute assez prudent en matière de conduite avec les facultés affaiblies. Mais, sans en pointer un en particulier, il y a amplement place à amélioration dans tous les domaines. »

Consommation excessive

Les Montérégiens se collent à la moyenne québécoise des consommateurs d’alcool dans ce domaine. 36 % des buveurs affirment avoir dépassé les limites recommandées une fois par mois ou plus souvent tout comme la moyenne québécoise.

La conduite et l’alcool

Les conducteurs de la région sont un peu plus nombreux que la moyenne québécoise à avoir conduit après avoir consommé de l’alcool, 42 % d’entre eux affirment avoir conduit un véhicule après avoir bu. 7 % d’entre eux ont conduit un véhicule après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise, ce qui correspond à la moyenne québécoise de 8 %.

Conduite automobile et surveillance routière

Les résidents de la Montérégie se collent à la moyenne québécoise pour leur expérience avec les barrages routiers. 48 % croient qu’il est probable de se faire intercepter dans un barrage policier en matière d’alcool, soit exactement la moyenne québécoise.

L’alcool et le cannabis

Les Montérégiens qui consomment les deux substances sont nombreux à les mélanger occasionnellement. 21 % des habitants de la région consomment du cannabis, soit autant que la moyenne québécoise. 18 % des Montérégiens consomment alcool et cannabis ce qui est juste au-dessous de la moyenne québécoise (19 %). 25 % de ceux qui consomment à la fois de l’alcool et du cannabis (4 % de la population de la région mélangent les deux substances toujours ou souvent, ce qui est inférieur à la moyenne québécoise qui est de 28 %).

Les résultats pour la Montérégie

63 % des résidents de la région consomment une boisson alcoolisée une fois par semaine ou plus, ce qui dépasse la moyenne québécoise qui se situe à 60 %;

Les buveurs consomment en moyenne 2,3 verres par semaine soit un peu plus que la moyenne au Québec (2,2 verres)

84 % des résidents de la région ont affirmé avoir bu de l’alcool au cours des 12

derniers mois soit la moyenne au Québec;

Dans la région, les consommateurs d’alcool sont 17 % à estimer que leur consommation nuit à leur santé physique et 7 % à leur vie sociale, soit la moyenne québécoise.

Ils sont aussi 10 % à estimer que leur consommation d’alcool nuit à leur vie familiale (c. 9 %).

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!