En marge de la construction du futur Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, un bureau de projet, sous la responsabilité de la Société québécoise des infrastructures (SQI), a été aménagé au 2505 chemin de la Petite-Rivière à Vaudreuil-Dorion.

Le bureau de projet a été aménagé au 2505 chemin de la Petite-Rivière à Vaudreuil-Dorion. (Photo Nicola Di Narzo)

En plus de l’équipe du CISSS de la Montérégie-Ouest, une équipe de la Société québécoise des infrastructures (gestionnaire du projet) ainsi que des professionnels mandatés par la SQI sont regroupés au nouveau bureau de projet. Au total, une quarantaine de personnes du CISSS, de la SQI et de l’équipe-maître occupent présentement les locaux. On estime que l’équipe comptera plus de 200 personnes dont une grande partie sera installée au bureau de projet.

Jade St-Jean, conseillère-cadre aux communications équipe externe, relations médias et ministérielles au CISSSMO fait savoir que plusieurs quarts de métier sont actuellement à l’œuvre.

« Il y a des ingénieurs biomédicaux, ingénieurs mécaniques, infirmières cliniciennes, agents de gestion du personnel, conseillères en communication, agentes administratives, conseillers en bâtiment, comptables, architectes, gestionnaires, etc. Le projet de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges progresse bien, l’échéancier est respecté en vue d’une ouverture en 2026 », indique Mme St-Jean.

Questionnée à savoir ce qui arrivera avec les gens en place à la fin du projet, Jade St-Jean assure qu’il y aura assurément une opportunité de carrière pour l’ensemble des employés de la direction Hôpital Vaudreuil-Soulanges du CISSS de la Montérégie-Ouest une fois le projet réalisé.

« Selon la nature des fonctions, les employés pourraient être appelés à travailler à même l’hôpital de Vaudreuil-Soulanges ou ailleurs dans le CISSS de la Montérégie-Ouest, souligne Jade St-Jean. Le projet de l’Hôpital Vaudreuil-Soulanges progresse bien, l’échéancier est respecté en vue d’une ouverture en 2026. »

Pénurie de main-d’œuvre

Depuis quelques années, il est possible d’entendre parler de pénurie de main-d’œuvre au sein du réseau de la santé. Que ce soit au niveau des préposés aux bénéficiaires, pour les infirmières auxiliaires et même les infirmières et bien d’autres spécialités. Pour le futur hôpital, les estimations parlent de 2500 postes qui seront à pourvoir.

« Il s’agit d’un défi de taille que le CISSS de la Montérégie-Ouest s’affaire déjà à relever, mentionne la conseillère-cadre aux communications. Des démarches d’attraction et de rétention sont déjà en cours en vue de combler les besoins actuels de main-d’œuvre du CISSS ainsi que du futur hôpital. Un vaste chantier de collaboration est en cours et rassemble tous les niveaux d’enseignement et les ministères concernés par l’arrivée du nouvel hôpital. En ce moment, nous coordonnons différents groupes de travail pour convenir des orientations en matière de promotion, de formation et de mesures structurantes à mettre en place. Prochainement, nous irons à la rencontre des conseillers en orientation de différentes régions du Québec lors de journées portes ouvertes organisées par différents cégeps et collèges.»

Qui est à la direction?

Le Projet Hôpital Vaudreuil-Soulanges est géré de façon tripartite. C’est-à-dire qu’il est sous la responsabilité du ministère de la Santé et des Services sociaux, du Centre intégré de santé de services sociaux de la Montérégie-Ouest et de la Société québécoise des infrastructures (SQI). Chacune des organisations a des responsabilités, à la fois distinctes et interdépendantes, afin de mener à bien le projet. « Néanmois, il est important de rappeler que le bureau de projet est sous la responsabilité de la SQI », tient à préciser Mme St-Jean.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Un commentaire

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!