La réouverture du canal de Soulanges à des fins de circulation navigable ne figure plus dans les plans : place à la mise en valeur de ce joyau patrimonial dont les portes des écluses ont été fermées en 1959.

Une des maquettes, représentant le pôle des Coteaux, réalisée par la firme gagnante du concours visant à illustrer l’aménagement culturel et paysager du futur parc régional du canal de Soulanges.

(Photo: Denis Bourbonnais – La Voix Régionale)

La MRC de Vaudreuil-Soulanges a réuni ses partenaires et les représentants des médias sous la pergola du parc des Ancres à Pointe-des-Cascades, lundi après-midi, afin de présenter la nouvelle vision d’avenir du canal de 23,5 km qui a fait l’objet de nombreux projets au cours des cinq dernières décennies.

«C’est le début d’une nouvelle ère entourant le canal de Soulanges», a annoncé le préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de Rivière-Beaudette, Patrick Bousez. Ce nouveau départ devient possible grâce à une entente intervenue entre la MRC et le ministère des Transports du Québec, permettant la mise en place d’un parc régional destiné à se développer en un lieu rassembleur pour la population de Vaudreuil-Soulanges.

«Le canal doit passer d’un stade passif à un espace dynamique pour la communauté. Le parc régional et ses abords vont constituer un site à haut potentiel récréatif et touristique», affirme Patrick Bousez. «La région se réapproprie le canal afin de réaliser l’aménagement paysager et culturel de ses terrains. La mise en valeur prendra certainement plusieurs années, mais nous sommes aujourd’hui au premier jour de cette démarche inspirante», de signifier le préfet de la MRC.

Société de gestion et concours

Cette nouvelle approche favorisant la revitalisation du canal de Soulanges fait contraste avec les projets ambitieux du passé, qui auraient nécessité des investissements de centaines de millions de dollars. «Il faut cesser de rêver en couleur. Je ne crois pas que le parcdu futur  peut inclure le passage de bateaux dans le canal», a opiné Patrick Bousez.

Le président de table du canal de Soulanges et maire des Cèdres, Raymond Larouche estime que ce nouvel engouement trouve son origine dans un voyage en Europe visant à explorer des sites similaires, en 2016. «Nous avons vu ce qui se fait ailleurs. Cette vision plus réaliste de l’avenir du canal de Soulanges a fait son chemin», se réjouit M. Larouche.

Les municipalités riveraines du canal, Pointe-des-Cascades, Les Cèdres, Coteau-du-Lac et Les Coteaux, ont signé avec le gouvernement du Québec et la MRC de Vaudreuil-Soulanges des accords qui permettent officiellement de transformer l’emplacement en un parc régional. Afin d’en assurer la gestion courante, la MRC a mis sur pied la Société de gestion du canal de Soulanges, une organisation sans but lucratif qui va élaborer et mettre en œuvre le plan directeur.

«La nouvelle Société sera chargée de la gestion des opérations incluant l’entretien des ouvrages et des terrains, l’organisation d’événements ainsi que l’application des règlements du parc», a expliqué Patrick Bousez. Le conseil d’administration est composé des directeurs généraux des 4 municipalités traversées par le canal de même que des représentants des secteurs culturel, touristique et fluviatile. Marianne Sigouin-Lebel, de Développement Vaudreuil-Soulanges, en est la directrice.

Un concours de projet lancé en janvier dernier pour l’aménagement culturel et paysager du parc régional a généré plusieurs propositions intéressantes. Un jury composé de 8 membres et présidé par Philippe Lupien, professeur à l’école de design de l’UQAM, a arrêté son choix sur l’équipe composée de la firme Collectif Escargo en collaboration avec la firme Rousseau, Lefebvre et Geneviève Murray, muséologue.

L’offre gagnante, intitulée «Passagers», est un parcours remplie de surprises sur 23 km et représentant un incitatif à y revenir. Chaque halte devient une aventure, un instant précieux, une occasion d’apprendre un fait inusité, une chance de voir la nature autrement ou de vivre un événement collectif épatant.

Laisser un commentaire