Le 22 mai dernier, la Ville d’Hudson a annoncé, via un communiqué disponible sur la page Facebook de la municipalité, l’annulation du camp d’été pour la saison 2020.

« Notre équipe est fière des programmes et des activités qu’elle offre aux enfants de la communauté. Nous avons longuement réfléchi à savoir comment faire vivre aux enfants l’expérience du camp d’été tout en maintenant distanciation physique et autres mesures préventives. Nous avons conclu qu’à notre avis, nous ne pouvons offrir une programmation de manière sécuritaire pour tous. Selon les derniers critères de la Direction nationale de la santé publique, il nous est impossible, entre autres de rencontrer ces prérequis », peut-on lire dans un communiqué.

 

Rejoint par l’équipe de VIVA-MÉDIA, monsieur Daniel Landry, directeur par intérim du Service des loisirs pour la Ville d’Hudson, a expliqué que la décision a été prise, compte tenu le faible taux d’inscription et la logistique requise pour offrir en cette période de pandémie. « Hudson est reconnue pour sa créativité et pour sa pro activité, nous discutons actuellement avec les municipalités voisines afin de trouver des alternatives. Nous n’avions pas beaucoup d’inscriptions. Notre plan n’était pas conforme aux exigences demandées pour se conformer aux mesures sanitaires. Nous avons décidé d’être proactifs et de ne pas attendre avant d’annoncer la nouvelle », a mentionné monsieur Landry.

 

Monsieur Landry assure que la Ville travaille à trouver des solutions de rechange afin d’offrit des alternatives pour les jeunes. Il mentionne que c’est à contrecœur, mais par souci de transparence pour les citoyens que la Ville a décidé d’annoncer sa décision sans tarder. « Nous avons été réalistes. Notre modèle actuel ne convenait pas aux exigences. Nous nous sommes retrouvés devant l’impossibilité de trouver un modèle viable, mais nous n’avons pas jeté la serviette. Nous allons user de créativité pour offrir d’autres alternatives aux citoyens. Nous sommes une petite communauté, entourée d’autres municipalités avec lesquelles la discussion est ouverte », a souligné Daniel Landry.

 

 

 

 

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire