Une dame de Saint-Lazare a reçu deux courriels pour l’informer qu’elle était positive à la Covid-19. La problématique est qu’elle n’a pas fait de test de dépistage.

Le 10 octobre dernier, la dame a reçu un courriel de la Direction régionale de santé publique afin de l’informer de son diagnostic positif à la Covid-19. Deux jours plus tard, elle recevait un autre courriel pour lui indiquer les recommandations d’isolement, de la date de levée de son isolement, d’une copie d’une lettre à communiquer à ses proches ainsi que de la grille de surveillance des symptômes.

Erreur sur la personne

La dame ne comprend pas la situation. En fait, puisqu’elle n’a pas passé de test de dépistage, il est évident qu’il y a erreur sur la personne. « J’ai appelé le numéro général dès que j’ai reçu le courriel, dit-elle. J’ai été transférée à la centrale de rendez-vous, mais personne ne pouvait vraiment m’aider. Une dame a cependant pris mes informations et mon adresse courriel pour faire des vérifications. »

La résidente de Saint-Lazare a continué de se questionner, mais elle est restée sans réponse. « La première personne avec qui j’ai parlé m’a mentionné qu’elle donnerait l’info à son supérieur, précise la dame qui n’écarte pas l’hypothèse du vol d’identité. Mais, plutôt que de recevoir un appel pour m’expliquer ce qui était arrivé, j’ai reçu un second courriel pour m’expliquer les consignes. J’ai donc rappelé le numéro général et cette fois, la dame m’a vraiment aidé, car elle m’a dit que ce n’était pas normal et qu’il fallait soit trouver la bonne personne ou soit investiguer qui aurait pu m’envoyer ces courriels. »

Santé publique

Du côté du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre, la situation est prise au sérieux. Chantal Vallée, agente d’information, explique que des vérifications sont en court afin de faire la lumière sur cette situation. Cependant, selon les informations que nous avons, il n’y a pas d’erreur de notre part », indique Mme Vallée.

La dame confirme qu’elle s’est entretenue avec Chantal Vallée. Toutefois, la conversation téléphonique n’a pas eu la conclusion souhaitée. « Elle m’a dit que selon eux j’étais positive à la Covid-19. J’avais beau souligner que je n’avais pas été testée, elle m’a dit que mon résultat était positif. »

La dame explique qu’une autre dame à la même identité qu’elle. D’ailleurs, il y a déjà eu une erreur du genre avec une entreprise téléphonique. « J’imagine que c’est cela, dit celle qui est désormais signalée comme un cas positif. J’ai essayé d’expliquer cela à Mme Vallée. Mais elle a continué à me dire que la santé publique n’avait pas fait d’erreur. Il serait bien de retrouver la personne positive afin de l’informer de sa condition. C’était pour cela ma démarche, mais ça n’a pas fonctionné. »

Celle qui souhaite faire la lumière sur la situation confirme qu’elle a déjà passé un test de dépistage pour la Covid-19, mais cela date de quelques mois. Elle avait reçu un résultat négatif deux jours plus tard.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire