Christopher Chartier-Jacques annonce sa candidature au poste de conseiller municipal dans le district 1 aux Cèdres.

Père d’un garçon de 10 ans et d’une fille de 7 ans, M. Chartier-Jacques mentionne avoir travaillé dans les médias locaux pendant 5 ans avant d’être à l’emploi de la députée Anne Quach dans Salaberry-Suroît. Depuis 2019, il est analyste aux dossiers métropolitains et affaires gouvernementales à la Ville de Vaudreuil-Dorion.

« Fort de ces expériences, je veux me mettre au travail pour la population des Cèdres et de son district no1. Certains enjeux m’ont convaincu de faire ce premier grand saut en politique active », dit-il.

Photothèque

Christopher Chartier-Jacques parle d’abord, les infrastructures liées à l’eau et aux égouts qui ne répondent pas aux besoins des résidents. « Il est temps de rétablir avec sérieux cette lacune. J’ai confiance de pouvoir faire partie de la solution. Des fonds gouvernementaux existent pour la mise à niveau et le prolongement de ce type d’infrastructures. Il faut y voir. »

Par la suite, Christopher Chartier-Jacques entend s’attaquer à la sécurité. « De nombreuses familles ou les personnes aînées refusent d’aller marcher ou de faire du vélo notamment aux abords des chemins Saint-Féréol et du Fleuve. Elles craignent pour leur sécurité. Élu, je militerais pour l’élaboration d’un plan directeur échelonné sur plusieurs années pour le bouclage du réseau de pistes cyclables. Des sommes sont disponibles pour le développement de pistes cyclables en connexion avec la Route Verte du Québec. Il se trouve que la piste cyclable du canal de Soulanges est un tronçon de cette Route. Pour terminer, il est inconcevable d’habiter dans le district no1 des Cèdres sans posséder une voiture, ou deux. Cette situation peut devenir difficile pour les jeunes qui, par exemple, commencent le cégep ou encore pour les aînés. D’autre part, la municipalité finance le transport collectif métropolitain sans en tirer directement de bénéfices. À la table du conseil, je ferais d’une pierre, deux coups en ouvrant des discussions, avec les instances qui gèrent le transport collectif, pour implanter des navettes sur demande qui relieraient les artères municipales importantes à des services stratégiques. Je pense notamment à la gare de Dorion ou encore au futur Hôpital de Vaudreuil-Soulanges. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire