Avec le déconfinement qui a débuté au Québec depuis quelques semaines, de nombreuses activités sont de nouveau possibles. Cependant, l’accès en présentiel aux conseils municipaux est encore difficile, voire impossible.

Photothèque

Le maire de Vaudreuil-Dorion Guy Pilon se dit impatient de retrouver ses citoyens en personne. Il se désole de ne pouvoir accueillir les gens dans la salle du conseil, compte tenu des mesures de distanciation.

« Je crois qu’avec les mesures de distanciation avec une série de gens en haut et en bas de notre salle, nous avions la place pour quatre personnes, indique le maire. Les gens devaient réserver et ce n’était pas évident. »

 

Le premier magistrat renchérit en expliquant que le conseil de Vaudreuil-Dorion est en direct sur la télévision communautaire et sur Facebook. Les citoyens ont la possibilité d’intervenir en début et fin de séance.

Avec cette option qui rend le visionnement plus accessible, le maire ne croit pas rouvrir la salle du conseil, prochainement. Il croit que les mesures doivent être assouplies avant de revenir en présentiel.

« C’est certain que quand on va avoir le OK pour rouvrir normalement, on va le faire, mentionne M. Pilon. J’espère que ça sera en septembre après que ça se soit calmé. Ça va nous faire du bien et plaisir de revoir tout le monde. »

 

Une autre manière de voir les choses

De son côté, le maire de Saint-Zotique, Yvon Chiasson, est aussi emballé que son homologue pour la réouverture au public des séances du conseil. Il confirme que dès l’entrée en zone jaune, les séances se feront en personne.

La Municipalité de Saint-Zotique a adopté une formule différente de celle de Vaudreuil-Dorion. En effet, les séances se font à huis clos et elles sont rediffusées par la suite dans un délai de 24 heures sur les réseaux.

Questionné sur cette pratique, le maire Chiasson invoque les problèmes techniques que pourrait poser une diffusion si un incident arrivait et l’attitude cavalière d’un des conseillers.

Il ajoute que les citoyens ont une chance de se faire entendre après les séances du conseil. Le maire fait un Facebook en direct quelques jours après le conseil, afin d’entendre ce qu’ils ont à dire.

« Les gens ont l’occasion d’interagir et s’ils veulent poser des questions sur l’assemblée, je suis là, explique-t-il. Je fais un tour de tout ce qui s’est dit et passé dans l’assemblée. De plus, ceux qui ont vu la séance et qui ont des questions pointues peuvent me les poser. J’ai environ une cinquantaine de personnes qui suivent le live chaque fois. »

 

La députée aimerait un assouplissement des règles

Marie-Claude Nichols, députée provinciale de Vaudreuil aimerait que les règles pour les assemblées municipales soient allégées. Elle trouve que les mesures sanitaires sont souvent difficiles à suivre.

« Comment cela se fait-il qu’on ne puisse pas avoir de conseils municipaux en présentiel, mais que l’on puisse aller à l’église même en zone rouge? clame-t-elle. Je n’ai rien contre les églises, je me dis simplement qui si la distanciation est respectée, il ne devrait pas y avoir de problème. »

 

Elle demande au gouvernement d’alléger les règles entourant les conseils. Étant en année électorale, elle trouve primordial que les citoyens puissent avoir accès à leurs élus face à face et non pas derrière un écran ou via des courriels.

 

Une bonne habitude à conserver

Guy Pilon explique que la Ville de Vaudreuil-Dorion diffuse ses séances du conseil depuis 3 ans sur le Web, en même temps qu’en présentiel. Il indique que la Ville continuera de faire les deux quand tout sera rentré dans l’ordre.

Pour sa part, Yvon Chiasson continuera les diffusions Facebook quand le présentiel sera de retour. Il croit que c’est une bonne façon de connecter avec la population qui ne peut pas être présente aux rencontres de la municipalité.

Laisser un commentaire