L’arrêt ministériel 2020-049 signé le 4 juillet dernier par le ministre de la Santé et des Services sociaux permet la tenue des séances des conseils municipaux avec la présence du public. Le candidat à la mairie, Philip Lapalme, saisie donc la balle au bond pour demander au conseil municipal de Vaudreuil-sur-le-Lac de revoir sa position sur les procédures entourant l’accessibilité des séances du conseil.

À l’instar de plusieurs municipalités au Québec, Monsieur Lapalme demande à ce que le conseil municipal tienne ses séances avec présence du public et que ladite séance soit retransmise directement de manière virtuelle, afin d’assurer l’accessibilité des séances du conseil au plus grand nombre de citoyens possibles.

 

Depuis avril dernier, le conseil municipal tient ses séances en vidéoconférence entre les élus, La vidéo, avec son uniquement, est par la suite retransmise après un certain délai sur sa page Youtube. Les citoyens ont également la possibilité de transmettre des questions aux élus avant une certaine date, afin qu’elle soit lue et répondue à la séance suivante.

 

Photothèque

Pour le candidat à la mairie, ce n’est pas suffisant. « Les citoyens de Vaudreuil-sur-le-Lac ont le droit d’avoir accès à leurs élus et de pouvoir écouter en direct les séances publiques du conseil municipal. Il est temps de déconfiner la démocratie à Vaudreuil-sur-le-Lac! », lance Philip Lapalme.

 

Monsieur Lapalme propose donc que les séances du conseil municipal soient tenues dans le centre communautaire, plutôt qu’à la salle du conseil, afin de permettre à un nombre limité de citoyens d’être présents physiquement. Il reviendrait alors au conseil municipal de faire respecter les règles sanitaires en vigueur, soit le nombre de citoyens admis dans la salle, le respect de la distanciation physique, le port du masque et la désinfection des mains à l’entrée de la salle communautaire. Pour ceux qui souhaiteraient rester dans le confort de leur maison, monsieur Lapalme propose que les séances publiques soient diffusées en direct, de manière virtuelle.

 

« Avec un conseil municipal réduit à trois conseillers sur six et un maire suppléant, il est d’autant plus important pour les citoyens d’avoir accès plus facilement aux échanges entre les élus. », affirme Philip Lapalme.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire