Certains citoyens de Rigaud se disent inquiets à la suite de la mise en candidature pour le poste de conseiller municipal dans le district 1 de Charles Meunier. L’homme a témoigné devant la commission Charbonneau et il a indiqué avoir remis à au moins 4 reprises des sommes entre 5000 et 25 000 $ afin que sa firme obtienne des contrats.

« Il payait pour avoir des contrats, dit un citoyen. Il a donc participé à la corruption. Ça ne fait aucun sens. Comment avoir confiance s’il est élu? C’était l’intermédiaire entre la firme BPR et l’ex-argentier d’Union Montréal, Bernard Trépanier. »

Dans ses aveux devant la commission, Charles Meunier a expliqué que même s’il était outré par la façon de faire pour obtenir des contrats, qu’il ne pouvait pas y échapper. Que sans cette remise d’argent, sa firme n’aurait jamais reçu de contrats. Dans son témoignage, Charles Meunier a également affirmé qu’il n’a pas avisé les autorités par peur.

En ce moment, Charles Meunier, occupe la fonction de directeur services techniques pour la firme Mabarex, une entreprise spécialisée dans le traitement des eaux qui dessert les municipalités, les MRC et les communautés.

Sur son site internet, Mabarex décrit Charles Meunier comme étant un employé qui compte plus de 25 années d’expérience en traitement des eaux, tant dans le domaine privé qu’au public. Qu’il détient une formation en ingénierie, administration des affaires, développement durable et appliqué ainsi qu’en éthique organisationnelle.

Charles Meunier réagit

Invité à commenter la situation, Charles Meunier dit qu’il tente de se faire élire, car il est persuadé de pouvoir faire mieux pour la Ville de Rigaud.

« Ma famille est installée ici depuis plus de 100 ans. J’y ai grandi. J’ai choisi de vivre ici, j’aime cette ville, c’est mon havre de paix et je souhaite que mes enfants puissent aussi y vivre heureux à leur tour. Pourtant, j’apprends qu’il y a des rumeurs selon lesquelles certaines personnes laissent croire que mon engagement politique est intéressé, parce que la ville est en processus de réaliser un important investissement à son usine d’épuration des eaux usées et que c’est ma spécialité en tant qu’ingénieur. Les personnes qui colportent de telles faussetés évitent bien évidemment d’en fournir des preuves.

Je les invite donc à lire attentivement ce qui suit :

1- J’ai déjà convenu avec mon employeur, la firme Mabarex, que je ne participerai à aucune discussion concernant les investissements dans le domaine de l’eau, ni à Rigaud ni dans la région.

2- On tente de m’associer à la commission d’enquête sur l’industrie de la construction, où je me suis présenté comme témoin en 2013. En allant témoigner à la commission, j’ai eu l’impression de contribuer à améliorer les choses. La commissaire m’a remercié publiquement pour ma participation. C’était difficile d’aller témoigner et de raconter ce que j’ai vécu et que j’ai eu à endurer. Je n’ai rien à cacher et mon témoignage est public. Plus jamais je ne laisserai un environnement toxique prendre le dessus sur mes valeurs.

3- Aujourd’hui j’ai fait le choix de m’impliquer en politique municipale et faire ma part pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des citoyens de ma ville.

4- Je fais le choix d’être un candidat indépendant, pour être en tout temps conforme à mes valeurs et pour mieux représenter mes concitoyens.

Je tiens à remercier tous ceux et celles qui me manifestent leur appui chaque jour. Il faut du courage pour affronter de telles campagnes de salissage, qui ne font pas honneur au monde municipal. Les citoyens de Rigaud méritent mieux et c’est ce que je leur offre », écrit Charles Meunier sur sa page Facebook de candidat.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire