Le chef des conservateurs, Erin O’Toole, a dévoilé cette semaine son contrat régional avec (Vaudreuil-Soulanges). Il s’agit d’un engagement ferme du chef advenant l’élection d’un gouvernement conservateur.

Karen Cox. (Photothèque)

(Bureau Karen Cox)

En plus des contrats régionaux dévoilés cette semaine, les conservateurs se sont engagés à réduire les factures de téléphone cellulaire, à agir contre la criminalité, à contrer la pénurie de main-d’œuvre et à doubler l’Allocation canadienne pour les travailleurs.

« Les conservateurs sont véritablement le seul parti politique capable de remettre le Canada sur les rails,mentionne la candidate de la circonscription de Vaudreuil, Karen Cox.. Et avec le Contrat avec les Québécois et les Québécoises, accompagné des Contrats régionaux, les conservateurs sont engagés à protéger les intérêts du Québec. Laissez-nous agir pour le Québec ! »

Les intentions de Justin Trudeau font peur à François Legault

À la suite du dernier débat en français qui s’est déroulé cette semaine, François Legault a mentionné en conférence de presse que « les Québécois qui sont nationalistes, qui tiennent à ce que la nation québécoise ait plus de pouvoirs, doivent se méfier de trois partis : le Parti libéral, le NPD et le Parti vert ». Quant à Erin O’Toole, « son approche » est « bonne » pour la nation québécoise selon le premier ministre québécois. Agir pour combattre la COVID-19 Les conservateurs du Canada ont un plan détaillé pour éliminer la COVID-19 grâce à une vaccination accélérée, des tests rapides, une stratégie nationale de rappel et, surtout, une approbation rapide des vaccins pour les enfants d’âge scolaire. Pour éviter le fiasco des frontières en début de pandémie, un gouvernement conservateur fermera rapidement les frontières aux voyageurs en provenance des zones à risque où de nouveaux variants sont détectés. Les conservateurs du Canada ne laisseront pas entrer de nouveaux variants au Canada comme Trudeau l’a fait en retardant l’adoption de mesures frontalières pour protéger les Canadiens.

Agir pour lutter contre la criminalité

Le Plan de rétablissement du Canada aidera à embaucher 200 agents de la GRC supplémentaires pour lutter contre les gangs et la contrebande d’armes à feu et de drogue. « Nous investirons 100 millions de dollars sur cinq ans dans la formation des policiers qui ne travaillent pas au niveau provincial dans ces domaines. »

Agir pour les travailleurs

Le Plan de rétablissement du Canada va doubler l’Allocation canadienne pour les travailleurs jusqu’à un maximum de 2 800 $ pour les particuliers ou 5 000 $ pour les familles.

« On va la verser sous forme de dépôt direct tous les trois mois, et non comme un remboursement d’impôts annuel. Cela aidera 3,5 millions de familles à payer leurs factures et à mettre de la nourriture sur la table. Agir pour l’abordabilité des télécommunications Les Canadiens paient parmi les plus chers au monde pour les services de téléphonie cellulaire et Internet. Pour contrer cette situation, le Parti conservateur va permettre aux entreprises de télécommunications internationales de fournir des services aux consommateurs canadiens, à condition que le même traitement soit accordé aux entreprises canadiennes dans le pays d’origine de l’entreprise. De plus, un éventuel gouvernement conservateur développera l’infrastructure numérique pour connecter tout le Canada à Internet haute vitesse d’ici 2025, en veillant à ce que tous les Canadiens aient un accès fiable à Internet d’un océan à l’autre. Agir pour les restaurants La pandémie de la COVID-19 a eu un effet désastreux sur les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie. Avec le Plan de rétablissement du Canada, un gouvernement conservateur mettra en place le programme « Découvrir les restaurants et visiter le Canada » pour encourager les Canadiens à soutenir ce secteur durement touché. Cette initiative va accorder un rabais de 50 % sur les aliments et les boissons non alcoolisées achetés au restaurant du lundi au mercredi pendant un mois, une fois qu’il sera possible de le faire en toute sécurité, ce qui injectera près d’un milliard de dollars dans ces secteurs. »

Agir pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

« Les entrepreneurs qui ont de la difficulté à recruter localement se tournent tout naturellement vers les travailleurs étrangers temporaires pour trouver des employés. Pour régler ce problème, un gouvernement conservateur va réduire le fardeau administratif lié à l’embauche des travailleurs étrangers temporaires; o simplifier le processus de recrutement; o réduire les délais d’attente pour les permis nécessaire aux travailleurs étrangers temporaires pour travailler au Canada et faciliter leur entrée au Canada; o donner plus de pouvoir au Québec sur l’affectation des travailleurs étrangers temporaires dans des régions particulières et sur leur cheminement vers la résidence permanente; o mettre fin aux programmes d’urgence liés à la COVID-19, de façon graduelle et responsable pour encourager les gens à retourner travailler. »

Pour obtenir plus d’informations : Karen Cox karen@karencox.ca

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire