À l’occasion de la publication du Bilan-Faim 2018, Moisson Sud-Ouest a brossé le portrait de la faim en dévoilant ses propres données concernant son territoire.

Au Québec, en plus des 100 000 personnes supplémentaires faisant appel mensuellement aux Banques Alimentaires du Québec (BAQ), ces données sonnent non seulement le cri d’alarme des besoins toujours grandissants de la population, mais brossent aussi un portrait inquiétant de notre société en situation de plein emploi.

Selon les données, 7000 personnes souffrent d’insécurité alimentaire sur le territoire des MRC de Beauharnois-Salaberry, Vaudreuil-Soulanges et du Haut-Saint-Laurent. Cela se traduit par de nombreuses demandes d’aide alimentaire d’urgence. L’an dernier, 41 634 ont été logées à Moisson Sud-Ouest par le biais de ses organismes accrédités. Sur l’ensemble de ces demandes, 27% provenaient de ménages avec enfants. Par ailleurs, les personnes vivant seules représentaient plus de la moitié des demandes.

« Le rôle essentiel des Moissons demeure une évidence avec les données du Bilan-Faim 2018 : la demande est toujours aussi importante. Nous avons la responsabilité collective d’assurer la sécurité alimentaire sur tout le territoire. Or, actuellement, les ressources financières ne suffisent pas. Nos services sont vitaux et doivent être reconnus comme essentiels à l’autonomisation des personnes fragilisées. », a déclaré Julie Bergevin, Directrice générale, Moisson Sud-Ouest.

Moisson Sud-Ouest fait front au gaspillage alimentaire

Bien au fait des enjeux du gaspillage alimentaire, Moisson Sud-Ouest initie et met en place des projets d’envergure afin de valoriser et de redistribuer ces surplus pour contrer l’insécurité alimentaire.

En 2018, le « projet de conditionnement » a permis de conditionner 10 000kg de fruits et de légumes qui étaient destinés aux ordures. Le « programme de récupération en supermarché », qui connaîtra une deuxième phase de développement ce printemps, a quant à lui permis d’éviter le gaspillage de plus de 22 000kg de denrées pour cette même année.

Dans un contexte social où des individus et des familles ne mangent pas quotidiennement à leur faim, Moisson Sud-Ouest a pour mission de récupérer des denrées alimentaires chez plusieurs fournisseurs répartis en majorité sur son territoire et de les distribuer quotidiennement aux 65 organismes accrédités, afin que ces derniers soulagent la faim d’une partie de la population la plus démunie de la région.

Michel Lacasse

Michel Lacasse

Collaboration spéciale

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!