Le caricaturiste et bédéiste Marc Beaudet tatoué hockey | VIVA MÉDIA Skip to main content

Île Perrot – Un caricaturiste, bédéiste et auteur qui a grandi à l’Île-Perrot poursuit ses élans de créativité en publiant deux nouvelles bandes dessinées (BD) inspirées par sa ferveur pour le hockey.

Les nouvelles BD Jeunesse de Marc Beaudet, caricaturiste, bédéiste et auteur natif de l’Ile-Perrot, « Tatoué(e)s hockey! », sont la nouvelle mouture de la série Gangs de rue parue de 2011 à 2015.

(Photothèque)

Aujourd’hui caricaturiste collaborateur à La Presse, Marc Beaudet a exercé ce métier pendant plus de deux décennies au Journal de Montréal en tant que caricaturiste éditorial. À son compte depuis janvier 2016, l’artiste âgé de 51 ans explore les différentes facettes de son talent.

Tout récemment, Marc Beaudet a réalisé deux nouvelles BD Jeunesse (7 ans et plus) publiées chez ScaraB et sorties en librairie : Tatoué(e)s hockey! Il s’agit en fait de la nouvelle mouture de la série Gangs de rue (2011 à 2015) qui avait connu un franc succès auprès des jeunes. Le tome 1, « Les rouges contre les bleus » a été vendu à plus de 7 000 exemplaires et en 2011, le journal L’Étoile avait consacré la page frontispice de son édition du 26 octobre aux œuvres du bédéiste.

Dans Tatoué(e)s hockey!, le créateur visuel illustre et fait parler les mêmes personnages qui trippent hockey en vivant de nouvelles aventures. À titre d’exemple, Raphaël, le prénom du propre fils de Marc Beaudet, concrétise son rêve de rencontrer Guy Lafleur et il obtient un bâton autographié de la légende du Canadien.

« La bande dessinée était en impression au moment du décès de Guy Lafleur. On ne voulait pas exploiter ce deuil national et un hommage lui est rendu à la page 2 de la BD », relate l’illustrateur.

Les histoires racontées dans Gangs de rue et Tatoué(e)s hockey ! ont comme idée de base l’époque où Marc Beaudet et ses jeunes amis jouaient au hockey sur la rue Legault à Dorion dans les années ’80. « On étaient Gretzky et Lemieux. Le hockey dans les rues, c’étaient les chums, la fraternité. Dans la nouvelle BD, la gardienne Élodie décrit l’action comme faisait son idole René Lecavalier », décrit-il.

Les acteurs de la mouture 2022 sont des anciennes icônes du hockey. Dans la parution Le grand dégagement, on retrouve en première page le masque que portait le gardien Ken Dryden avec une étoile dorée qui représente le drapeau acadien. « Les hockeyeurs de rue vont jouer en Acadie et se font raconter l’histoire du temps de la déportation des Acadiens », explique Marc Beaudet, qui a réalisé son projet de BD en partenariat avec Luc Boily.

Une vocation : faire rire les gens

Marc Beaudet s’est rendu compte à bas âge que l’illustration allait devenir une vocation, ayant dessiné ses premières caricatures à 10 ou 11 ans. « C’était ma façon de m’exprimer. Aujourd’hui, au-delà de la paye, ma récompense vient quand tu me dis que je t’ai fait rire », a-t-il exprimé.

D’ailleurs, les victimes de ses premiers coups de crayon ont été des enseignants à l’école secondaire Vaudreuil. « Mon prof de français, qui arrivait souvent en retard, avait parfois la photocopie d’une caricature collée sur la porte. L’enseignant, plutôt bougonnant, mettait la feuille de papier en chiffon », raconte Marc Beaudet, qui avait précédemment fréquenté l’école Notre-Dame-de-Lorette à Pincourt. Le Perrotdamois de souche a quitté la région en 1990 et il a élu résidence sur la Rive-Sud de Montréal mais ses parents habitent toujours à Vaudreuil-Dorion.

Au fil des années, Marc Beaudet a élargi sa sphère d’activités professionnelles. Alors que sa dernière BD sera exposée au Salon du livre de Montréal à compter du mercredi 23 novembre, le créateur sera conférencier web le lendemain dans le cadre de la Journée internationale des professeurs de français. Sur le coup de 18 h, le 24 novembre, les internautes pourront écouter les propos des interlocuteurs lors de cet événement organisé par le Centre de la francophonie des Amériques sous la présidence honoraire de l’écrivain Dany Laferrière.

Devenu enseignant depuis l’été 2021, Marc Beaudet a également développé une affection pour l’écriture. L’auteur a trois romans à son actif dont Connexion, publié aux Éditions Le Dauphin Blanc en 2016. Dans ce récit teinté d’humour et rempli de sagesse, l’auteur ramène le lecteur à l’essentiel et rappelle que la cyberdépendance est omniprésente dans vos vies, mais qu’il y a encore espoir de retrouver les véritables liens.

En terminant, parmi ses faits saillants de carrière, Marc Beaudet se réjouit d’avoir été sélectionné avec 14 autres caricaturistes pour illustrer les premiers jours de Donald Trump à la présidence des États-Unis en 2016. « Recevoir un chèque de CNN, c’est quand même une fierté », devait-il conclure.

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!