Lettre ouverte de Peter Schiefke au sujet du pont de l'Île aux Tourtes | VIVA MÉDIA Skip to main content

Nous vous partageons ici la lettre ouverte que le député de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke, a écrite au ministre des Transports du Québec afin d’ajouter sa voix à celles des citoyens de la région qui vivent l’enfer depuis déjà une semaine.

Crédit photo : Bureau du député de Vaudreuil-Soulanges

Monsieur le Ministre,

 

Jeudi dernier, le 20 mai 2021, le pont de l’Île-aux-Tourtes fut fermé en urgence, car la sécurité des usagers était en jeu. Étant une infrastructure qui accommode des dizaines de milliers d’automobilistes et de camionneurs quotidiennement, cette mesure a eu un profond impact sur ma communauté de Vaudreuil-Soulanges.

 

Je tiens d’abord à souligner que je comprends, respecte et apprécie pleinement le fait que ce pont appartient au gouvernement du Québec et est géré par celui-ci. Cette lettre ne cherche en aucun cas à s’immiscer dans ce domaine. Je vous écris en tant que collègue élu et en tant que personne qui a à cœur le bien-être des parents, des aînés, des étudiants et des petites entreprises qui composent ma communauté de Vaudreuil-Soulanges. J’écris en leur nom pour exprimer leur colère et leur frustration sans précédent face à une crise qui était entièrement évitable. J’utilise le mot crise intentionnellement. Cette fermeture a causé un stress mental indescriptible. Des altercations physiques ont eu lieu entre des automobilistes excédés. Des étudiants ont manqué des examens. Des écoles ont fermé, laissant les enseignants et les parents dans une situation difficile. Les familles doivent trouver des moyens de payer l’essence supplémentaire nécessaire pour les heures supplémentaires de circulation, et beaucoup de nos entreprises locales – déjà en difficulté en raison de la pandémie – ont été paralysées par ce choc supplémentaire. Notre hôpital le plus proche n’est plus accessible, ce qui entraîne des retards pour les personnes ayant des besoins médicaux urgents. L’impact économique pour notre région en général et pour la province n’a pas encore été calculé, mais il sera important.

 

Je comprends qu’il s’agit d’un problème de longue date. Il date d’avant votre gouvernement, et je ne cherche pas à blâmer ni à attaquer votre travail. Je tiens à vous remercier, au nom de ma communauté de Vaudreuil-Soulanges, d’avoir mis en place des mesures d’atténuation pour réduire l’impact de cette fermeture sur notre santé physique et mentale et sur nos moyens de subsistance. Je vous écris plutôt pour vous inviter à voir au-delà de cette crise immédiate et à voir celle qui se dessine à l’horizon. Le pont doit être remplacé, et du point de vue de ma communauté de Vaudreuil-Soulanges, l’échéancier actuel de 2027 proposé par votre gouvernement est tout simplement inacceptable. Il est inacceptable du point de vue de la sécurité publique et de l’économie. Chaque hiver, des accidents graves se produisent. Chaque semaine, les membres de notre communauté ne savent pas s’ils doivent prévoir une heure de circulation ou trois en raison des fermetures de voies et des nouvelles configurations. Si vous êtes un étudiant, un parent, un travailleur ou un propriétaire de petite entreprise, cela a un impact considérable sur votre vie. Les entreprises de transport de marchandises locales et provinciales ne peuvent plus subir ces retards et ces fermetures.

 

Monsieur le Ministre, ce pont doit être reconnu et priorisé d’une manière qui reflète la taille et l’importance qu’il représente et mérite. Quatre-vingt-sept mille autobus, camions et voitures le traversent quotidiennement. Ce nombre ne fera qu’augmenter dans les mois et les années à venir, à mesure que notre population continuera de croître et que l’hôpital tant attendu sera construit en 2026, entraînant avec lui les des milliers de travailleurs prévus qui occuperont ses murs. Cela ajoutera une pression supplémentaire significative sur un pont qui est à bout de souffle. D’autres retards ne sont plus acceptables pour ceux qui vivent dans ma communauté de Vaudreuil-Soulanges.

 

Notre frustration est aggravée par les annonces d’autres projets d’infrastructure provinciaux qui ont été annoncés récemment, y compris la construction d’un tunnel connu sous le nom du « troisième lien » reliant Lévis à Québec avec un coût prévu des milliards de dollars. Cela renforce le fait que la province dispose des fonds nécessaires pour remplacer le pont de l’Île-aux-Tourtes, mais qu’elle lui a accordé moins d’importance. J’espère que cette fermeture et la crise qui s’en est suivie entraîneront une révision du plan décennal des infrastructures du gouvernement du Québec et que le remplacement du pont de l’Île-aux-Tourtes sera avancé, par la loi, à une date de finalisation au plus tard en 2025. Cela peut être l’un des héritages positifs durables que vous laisserez. Au nom des 120 000 membres de ma communauté de Vaudreuil-Soulanges, je vous implore de saisir cette occasion pour le mieux-être de notre communauté et de toutes les communautés de notre province de Québec qui en bénéficient.

 

 

Peter Schiefke

Député de Vaudreuil-Soulanges

Secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!