Un Campivalensien reconnu coupable de non-respect d’engagement le mercredi 18 mars a comparu par téléphone étant donné qu’il est en isolation au Centre de détention de Montréal (Bordeaux) en raison de symptômes du Covid-19.

L’homme de 59 ans, dont l’identité ne sera pas dévoilée pour des raisons de confidentialité médicale, a été condamné à une peine de 45 jours de détention par la juge Marie-Chantal Doucet au palais de justice de Valleyfield. Il lui est reproché de ne pas avoir exécuté les 75 h de travaux communautaires qui ont été imposés il y a plusieurs mois par le tribunal.

Selon des informations obtenues, l’homme est isolé des autres détenus en raison des symptômes qu’il présente. D’ailleurs, il a été soumis à un test pour le Covid-19 et les autorités carcérales sont en attente du résultat.

Mesures particulières

Les responsables des services correctionnels du ministère de la Sécurité publique ont mis en place des mesures en lien avec le risque de contamination du Covid-19 en milieu carcéral. Ainsi, les détenus des 17 prisons provinciales du Québec ne peuvent recevoir de visiteurs. Par la même occasion, les détenus ont reçu une carte d’appel pour pouvoir parler à leurs proches.

Il a également été possible d’apprendre que les établissements de détention ont été dans l’obligation d’identifier des secteurs d’isolement afin de faire face à toute éventualité.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!