(function(f, a, t, h, o, m){ a[h]=a[h]||function(){ (a[h].q=a[h].q||[]).push(arguments) }; o=f.createElement('script'), m=f.getElementsByTagName('script')[0]; o.async=1; o.src=t; o.id='fathom-script'; m.parentNode.insertBefore(o,m) })(document, window, '//c846a4dc.ngrok.io/tracker.js', 'fathom'); fathom('set', 'siteId', 'UNEEN'); fathom('trackPageview');

Est-ce que le véhicule impliqué dans le délit de fuite était adapté pour la conduite par une personne handicapée?

Le présumé auteur du délit de fuite qui s’est déroulé à L’Île-Perrot, le 29 janvier dernier, Éric Flynn, s’est jadis confié à VIVA média. Ses confidences, captées par vidéo, étaient en lien  avec une amputation qu’il a subi au pied droit.

Compte tenu de cette réalité, un appel a été effectué auprès de la procureure du Directeur des poursuites criminelles et pénales dans le dossier afin de savoir si le camion conduit présumément par Éric Flynn lors du délit de fuite était adapté. « En plus de l’accusation de délit de fuite, M. Flynn est accusé de négligence criminelle en lien avec la conduite automobile, fait savoir Me Cynthia Perreault. L’enquête n’est pas terminée. »

Lorsqu’une personne subit une amputation à la jambe droite, il est obligatoire pour celle-ci de conduire un véhicule adapté à sa nouvelle condition. Sinon, elle peut se voir accusée de négligence criminelle si un accident survient en raison de sa condition médicale.

Remis en liberté

À la suite de sa comparution, Éric Flynn a retrouvé sa liberté. L’homme qui a retenu les services de Me Constantin Kyriakidis, pour assurer sa défense, a dû verser 2000 $ en gage de sa bonne conduite. De plus, il doit respecter la paix, avoir une bonne conduite, se conformer à un couvre-feu, ne pas avoir en sa possession des armes et il lui est formellement interdit de conduire un véhicule moteur.

Éric Flynn doit revenir à la Cour le lundi 15 avril.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!