Sébastien Thibault a été condamné, le 27 octobre dernier au palais de justice de Valleyfield, à une peine de 14 ans de détention. De plus, l’individu de 42 ans, a été déclaré délinquant à contrôler.

Les accusations auxquelles faisait face l’accusé étaient excessivement sérieuses. Vol qualifié, complot pour commettre un vol qualifié, séquestration, avoir occupé un véhicule dans lequel se trouvaient des armes à feu à utilisation restreinte et prohibée, un dispositif et des munitions prohibées, possession d’une arme à feu à autorisation restreinte chargée sans être titulaire d’un permis et possession de deux armes à feu pendant que cela lui était interdit. Ces accusations faisaient suite à un vol qualifié commis dans une succursale de la Banque TD à Vaudreuil-Dorion le 13 avril 2017. Comme si cela n’était pas suffisant, Thibault a aussi reconnu sa culpabilité dans deux autres dossiers. Cette fois, il était question d’introduction dans une maison d’habitation, de tentative de vol dans un véhicule, de vols et de bris de probation.

Il saute du véhicule de fuite

À la suite du vol à la Banque TD, Sébastien Thibault et ses deux complices ont pris la fuite. Or, les policiers ont localisé rapidement le véhicule de fuite et une poursuite a été déclenchée. Pendant celle-ci, Thibault a décidé de sauter du véhicule afin de poursuivre sa cavale à pied. Toutefois, les policiers lui mettent la main dessus. Pour ce qui est de ses complices, ils ont également été arrêtés. L’un d’eux, Maxime Domingue, s’est infligé une blessure par arme à feu à une jambe. Lors de l’événement, il s’est lui-même tiré un projectile pendant l’agitation.

Sébastien Thibault a reconnu sa culpabilité en septembre 2018. Lors des représentations sur sentence, le procureur du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Patrick Cardinal a proposé une peine globale de 15 ans de pénitencier, soit 10 ans pour le vol qualifié, 3 ans pour utilisation d’une fausse arme à feu, 1 année de détention pour avoir eu plusieurs armes à feu en sa possession alors que cela lui était interdit et 1 année supplémentaire pour les autres infractions. Me Cardinal proposait également que l’accusé soit déclaré délinquant à contrôler pour les 10 années suivant sa libération et que celle-ci soit possible uniquement après que l’accusé aura purgé minimalement la moitié de sa peine. Pour sa part, la défense proposait une peine de 11 ans de détention.

Récidive

Sébastien Thibault sera en terrain connu au pénitencier. Il faut savoir qu’en 1998, il a écopé d’une peine de 10 ans de détention pour un vol qualifié avec arme à feu. Dans un rapport à la suite d’une évaluation, il est possible d’apprendre que le récidiviste dispose de 25 antécédents et qu’il a été en liberté uniquement 18 mois dans les 24 dernières années.

Lors de la lecture de son jugement, le juge Dubois a insisté sur le fait que considérant le profil de Sébastien Thibault, des antécédents, de la nécessité de prioriser les principes de dénonciation et de dissuasion, et en ayant en tête qu’il existe peu de facteurs atténuants en comparaison des nombreux facteurs aggravants, que le Tribunal devait opter pour une peine supérieure à celle reçue en 1998. Le juge a donc conclu qu’une peine de 14 ans de détention était une sentence juste.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire