La sergente Ingrid Asselin, responsable aux communications avec les médias à la Sûreté du Québec (SQ), confirme que le corps d’un homme de 90 ans a été retrouvé à l’extérieur de la résidence pour ainée, Les Jardins Vaudreuil, à Vaudreuil-Dorion, située sur la rue Querbes, le lundi 11 mars.

Selon des informations, le Service de l’identification judiciaire de la SQ a été demandé sur place à la suite de la macabre découverte. « L’homme a été retrouvé à l’extérieur du centre où il habitait, indique Ingrid Asselin. Nous nous sommes assurés qu’il n’y avait aucune trace d’infraction criminelle, mais tout laisse croire qu’il n’y en a pas. Cependant, l’enquête se poursuit. »

Le corps de l’homme a été découvert par des employés de la résidence, mais, selon toute vraisemblance, il était déjà trop tard. Le décès a été constaté dès son arrivée dans un centre hospitalier.

La sergente Asselin confirme qu’une enquête du coroner aura lieu. « Il y aura une autopsie afin de préciser la cause du décès, souligne la responsable aux communications. Par la suite, le coroner pourrait faire une enquête et faire des recommandations. »

Bien qu’il s’agisse d’un cas isolé pour Les Jardins Vaudreuil, c’est le deuxième cas similaire à survenir au Québec dans un délai de deux mois.

Le 20 janvier dernier, la mère du politicien Gilles Duceppe, Hélène Rowley Hotte, a été retrouvée morte d’hypothermie, dimanche matin, à l’extérieur de la résidence pour aînés qu’elle habitait à Montréal.

À la suite d’un déclenchement d’une alarme incendie, la dame de 93 ans serait sortie à l’extérieur de sa résidence sans jamais être capable d’y retourner puisque les portes étaient verrouillées. Son corps a été retrouvé étendu dans la neige.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!