(function(f, a, t, h, o, m){ a[h]=a[h]||function(){ (a[h].q=a[h].q||[]).push(arguments) }; o=f.createElement('script'), m=f.getElementsByTagName('script')[0]; o.async=1; o.src=t; o.id='fathom-script'; m.parentNode.insertBefore(o,m) })(document, window, '//c846a4dc.ngrok.io/tracker.js', 'fathom'); fathom('set', 'siteId', 'UNEEN'); fathom('trackPageview');

La région est encore ensevelie sous la dernière chute de neige que les radars météorologiques indiquent que 25 autres centimètres pourraient s’abattre sur le Suroît dans la prochaine semaine.

Ne rangez pas votre pelle. Elle pourrait être utile très bientôt. En fait, jusqu’au 28 janvier, il neigera chaque jour. Effectivement, l’on parle de faibles traces à plusieurs reprises, mais, le mercredi 23 janvier et le dimanche 27 janvier, il est question d’un minimum de 10 centimètres d’accumulation pour chacun des deux jours mentionnés.

Plusieurs modèles météo indiquent qu’une dépression en provenance du golfe du Mexique se renforcera rapidement et que le Québec sera touché de plein fouet dans la nuit de jeudi à vendredi prochain.

Le système annoncé serait chargé d’humidité. Il remontera le long de la côte Est américaine et s’intensifier lors de son approche du Québec.

Concrètement, cela signifie que les quantités de précipitations pourraient être plus importantes sous nos latitudes, à la faveur d’un grand contraste de températures entre ce système et la masse d’air froid qui surplombe la région présentement.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!