La construction prochaine d’une école primaire de 26 classes à Les Cèdres a été annoncée le 3 septembre dernier en présence du ministre de la Justice et ministre responsable de la région de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette et de la députée de Soulanges Marilyne Picard. Mais un point est primordial. Il faut construire l’école sur un terrain et la Municipalité n’en possède aucun pour l’instant.

Le maire des Cèdres, Raymond Larouche, a jusqu’au 15 décembre pour obtenir un terrain pour la construction de la future école primaire. (Photo Steve Sauvé)

Le regard du maire des Cèdres, Raymond Larouche, devient furieux lorsqu’on le questionne sur le projet. Il faut comprendre que personne du gouvernement n’a jugé bon de l’avertir de la possibilité du projet. Pire, il a appris la veille que l’annonce de la construction de la future école été prévue et qu’elle se déroulait dans une autre ville et même sur le territoire d’un autre centre scolaire que celui qui accueillera l’école.

« Ce sont les dirigeants du Centre de service des Trois-Lacs qui m’ont appelé le 25 août afin de m’indiquer qu’une école serait construite aux Cèdres, mentionne M. Larouche. Eux, ils ont reçu une lettre du ministre. Or, personne au gouvernement n’avait jugé bon de nous avertir. Nous n’avons même pas de terrain de disponible pour construire une école et le gouvernement le sait très bien. La députée de Soulanges, Marilyne Picard, m’a appelé la veille de l’annonce pour me dire qu’elle venait de l’apprendre elle aussi et que la conférence de presse était prévue le lendemain. En ce moment, je ne peux pas dire les mots qui me viennent en tête pour décrire la façon d’agir du gouvernement dans ce dossier. »

L’école pourrait être construite à Vaudreuil-Dorion

La Municipalité des Cèdres dispose de peu de temps pour confirmer un terrain. Advenant l’impossibilité de l’administration municipale de le faire, l’école pourrait être construite ailleurs. « Nous avons jusqu’au 15 décembre pour confirmer que nous avons un terrain, mentionne le maire des Cèdres. Je suis en négociation avec la Communauté métropolitaine de Montréal pour faire approuver le changement de zonage. Tout passe par la CMM. Si nous pouvions sortir de la CMM, nous serions beaucoup mieux. Si nous ne sommes pas capables de confirmer un terrain, l’école serait construite à Vaudreuil-Dorion selon les informations dont je dispose. »

Québec pourrait devoir intervenir dans le dossier advenant que la CMM s’oppose au dézonage du terrain agricole qui pourrait accueillir l’école. « Le gouvernement pourrait passer par décret comme il l’a fait pour le futur hôpital, indique Raymond Larouche. La députée Picard nous a dit qu’elle allait nous aider dans ce dossier. Le besoin d’une nouvelle école est réel aux Cèdres. Là le gouvernement en annonce une, mais il sait que nous n’avons pas de terrain. Il faut absolument qu’il soit dézoné avant le 15 décembre. Sinon, nous allons perdre le projet. »

« J’ai appris la veille de l’annonce que le gouvernement allait confirmer la construction de l’école. En ce moment je ne peux pas dire les mots qui me viennent en tête pour décrire la façon d’agir du gouvernement dans ce dossier », Raymond Larouche, maire des Cèdres.

La députée Picard refuse de commenter

Invitée à faire la lumière sur la situation, la députée de Soulanges, Marilyne Picard, ne souhaite émettre aucun commentaire. C’est ce qu’a indiqué à VIVA Média l’attaché politique de la députée caquiste. « La députée ne commentera pas la situation. Du travail est fait en ce moment par la Municipalité des Cèdres », explique l’attaché de Mme Picard.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire