Un mannequin haute-fidélité pour le nouveau centre de simulation par immersion clinique | VIVA MÉDIA Skip to main content

Le Collège de Valleyfield dispose d’un nouvel outil pédagogique fort intéressant : un mannequin haute-fidélité appelé Lucina.

Afin d’offrir aux étudiantes et aux étudiants une formation bonifiée et plus près des situations vécues sur le marché du travail, l’équipe du programme de Soins infirmiers a travaillé au cours des derniers mois à la mise en place du centre de simulation par immersion clinique et a procédé, la semaine dernière, à son inauguration.

« Le centre de simulation constitue une grande valeur ajoutée puisqu’il permet d’uniformiser l’acquisition des connaissances et des expériences vécues par les étudiantes et les étudiants en soins infirmiers, mais également en inhalothérapie », ont précisé les enseignantes en Soins infirmiers Anick Montpetit et Thanya St-Michel, ajoutant que le mannequin permet de sensibiliser les étudiantes et les étudiants à une grande variété de situations auxquelles ils ne sont pas nécessairement confrontés lors de leurs stages.

Deux étudiantes du programme de Soins infirmiers, Corinne Léger et Claudia Bonin-Gauthier, ont témoigné de la grande variété des situations qu’elles ont pu explorer avec Lucina : « Être confrontée à une dépression respiratoire ou encore gérer un retour de salle d’opération la première fois, c’est particulièrement stressant. En ayant fait le travail avec le mannequin, on se sent vraiment mieux préparée et plus efficace une fois au travail. »

La directrice générale, Suzie Grondin, ainsi que le directeur des études, Richard Laroche, sont très fiers de l’aboutissement de ce projet, réalisé en partenariat avec la Fondation du Collège de Valleyfield. Le directeur des études a souligné le grand dynamisme et le dévouement de l’équipe d’enseignantes de Soins infirmiers afin de concrétiser la mise en place de ce nouvel outil pédagogique. Le gouvernement du Québec proposant maintenant un programme de subventions afin d’aider les cégeps à se procurer ce type de mannequin, le département de Soins infirmiers souhaite déjà en acquérir un deuxième, lorsque l’espace le permettra.

Caroline Bonin

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!