Près de 50 élèves de sixième année, de l’école primaire de la Riveraine à Saint-Zotique ont été sensibilisés sur l’importance du don de sang. D’ailleurs, ils ont eu l’opportunité de rencontrer un adolescent pour qui le don de sang a fait une importante différence puisqu’il combat la leucémie.

Vincent Gariépy est actuellement en rémission d’une leucémie. (Photo : Nicola Di Narzo)

Depuis 11 ans, l’école de la Riveraine est l’hôte d’une collecte de sang. L’une des instigatrices de l’événement, Claudia Labonté, une enseignante, était alors bien loin de se douter que son fils aurait besoin de dons de sang. Vincent Gariépy a reçu un diagnostic de leucémie l’été dernier.

Une rencontre a été organisée entre les élèves de 6e année des classes de Marie-Hélène Ménard et Marie-Pier Viens et Vincent, le lundi 21 janvier. L’adolescent 16 ans a expliqué aux élèves que sans transfusions sanguines, il serait décédé. « Jusqu’à présent, j’ai eu trois transfusions, dit Vincent Gariépy. J’ai reçu des plaquettes et des globules rouges. »

Plus de sensibilisation

Selon l’enseignante Marie-Hélène Ménard, dans un monde idéal, tous les élèves du Québec seraient sensibilisés à l’importance de donner du sang. « J’ai eu la joie l’an dernier d’accueillir une donneuse à qui j’ai enseigné lorsqu’elle était en 3e année, confie Mme Ménard. Elle a maintenant 18 ans. Ça me fait réaliser que j’ai peut-être semé quelque chose chez certains élèves. En plus, ces jeunes sont les donneurs de demain. En prenant connaissance de l’importance de donner du sang, ils peuvent inviter leurs parents à venir lors de la collecte qui aura lieu le 1er février prochain à l’école de 13 h 30 à 19 h 30. »

Vincent Gariépy

L’histoire de Vincent Gariépy n’a rien de banal. Étudiant plutôt doué, il profitait des vacances d’été à Sandbanks avec sa famille lorsque les premiers symptômes de la maladie ont fait leur apparition.

« Ça faisait deux jours que je n’allais pas bien, mentionne Vincent. J’ai été à l’hôpital et j’ai passé plusieurs examens. Au bout d’une semaine, j’ai appris que j’étais atteint d’une leucémie. J’ai passé le reste de l’été à l’hôpital pour recevoir des traitements de chimiothérapie et des transfusions sanguines. »

Deux ans de traitements

Bien que les pronostics soient favorables à Vincent, son combat n’est pas terminé. « Il a fait six mois de traitement, indique la mère de Vincent Gariépy, Claudia Labonté. Le médecin parle de rémission, mais il doit poursuivre les traitements pendant encore 18 mois. Il est suivi à l’hôpital Sainte-Justine en raison de son âge. Il vient de recommencer progressivement l’école. J’invite les gens qui souhaitent avoir des nouvelles de lui à consulter la page Facebook (Le combat de mon champion). »

Hema-Québec

Héma-Québec est le seul organisme à organiser des collectes de sang au Québec. Sa mission est de répondre avec efficience aux besoins de la population québécoise en sang et autres produits biologiques d’origine humaine de qualité. Héma-Québec fournit aux hôpitaux québécois des composants et substituts sanguins, des tissus humains et du sang de cordon. En tant que fournisseur de produits sanguins, Héma-Québec planifie l’approvisionnement, qualifie les dons, transforme les produits sanguins et les distribue aux hôpitaux. Annuellement, Héma-Québec fournit aux hôpitaux plus de 550 000 produits sanguins lábiles pour répondre aux besoins des malades et plus de 375 000 produits sanguins stables.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!